La hausse des prix pèse sur le climat de consommation

Berne, 01.02.2022 - L’enquête réalisée en janvier indique une légère détérioration du climat de consommation. Les perspectives de l’économie générale sont jugées moins favorables et la hausse des prix freine de plus en plus la propension à faire des achats.

Après deux trimestres largement positifs, l’indice du climat de consommation (−4 points) retrouve quasiment sa moyenne pluriannuelle (−5 points) en janvier 2022.

Les ménages suisses sont nettement moins optimistes quant à l’évolution de l’économie pour les douze prochains mois. Le sous-indice correspondant, qui s’établit à 21 points, reste toutefois largement supérieur à la moyenne pluriannuelle (−9 points) ; les personnes interrogées continuent donc de tabler sur une poursuite de la reprise conjoncturelle. La situation sur le marché du travail est, par conséquent, également jugée favorable : le sous-indice sur la sécurité de l’emploi s’améliore de nouveau de manière notable et retrouve le niveau de la moyenne pluriannuelle pour la première fois depuis le début de la pandémie en s’établissant à −59 points. Les ménages pensent également que les chiffres du chômage vont continuer d’évoluer favorablement au cours des douze prochains mois.

Malgré les perspectives globalement positives, les consommateurs s’attendent à ce que l’évolution de leur situation financière soit légèrement inférieure à la moyenne durant les douze prochains mois (−3 points). Même analyse pour la situation financière passée : le sous-indice correspondant se situe à −10 points. La hausse des prix à la consommation, qui rabote le pouvoir d’achat des ménages suisses, semble notamment avoir contribué à cette perception. L’évolution passée des prix (83 points) est perçue comme ayant été plus marquée qu’au mois d’octobre 2021 (70 points). Les personnes interrogées tablent également sur une hausse des prix à la consommation pour les douze prochains mois. Le sous-indice correspondant, qui s’établit à 93 points, est désormais nettement supérieur à la moyenne pluriannuelle (67 points).

La hausse des prix pourrait expliquer en partie la faible propension des consommateurs à effectuer des achats importants. Le sous-indice correspondant (−23 points) reste bien en deçà du niveau d’avant la crise et de la moyenne pluriannuelle (−7 points).


Adresse pour l'envoi de questions

Secrétariat d'Etat à l'économie SECO
Holzikofenweg 36
CH-3003 Berne
tél. +41 58 462 56 56
fax +41 58 462 56 00



Auteur

Secrétariat d'Etat à l'économie
http://www.seco.admin.ch

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-86993.html