Reprise marquée du marché du travail suisse en 2021 après la crise due à la pandémie

Berne, 07.01.2022 - Le 7 janvier 2022, le SECO a publié les derniers chiffres disponibles relatifs au marché du travail suisse. En 2021 l’évolution du marché du travail a également été fortement marquée par la pandémie de COVID-19. Selon les relevés du SECO, le taux de chômage 2021 s’élevait à 3,0 % en moyenne annuelle. Grâce entre autres aux deux augmentations du nombre d’indemnités journalières et à la prolongation de la durée de perception de l’indemnité de chômage, et grâce à la prolongation de la durée de perception des personnes ayant potentiellement droit aux prestations transitoires, la sécurité économique des personnes au chômage a pu être assurée et, du même coup, l’aide sociale déchargée. Enfin, en raison de la pandémie, les services numériques de l’assurance-chômage (AC) ont continué à être étendus.

En 2021 aussi, l’évolution du marché du travail a été fortement marquée par la pandémie de COVID-19. Outre les influences conjoncturelles positives (recul du taux de chômage corrigé des variations saisonnières de 3,3 % à 2,4 % en cours d’année), l’instrument de l’indemnité en cas de réduction de l’horaire de travail (RHT) a contribué une nouvelle fois dans une large mesure à absorber et à atténuer les effets négatifs de la crise sur les entreprises et les travailleurs.

Rétrospective : indemnités journalières supplémentaires et de nouveaux services en lignes (eSevices) pour l’AC

À partir de janvier déjà, le nombre des demandeurs d’emploi et des chômeurs inscrits n’a cessé de diminuer, partant d’un niveau élevé (261 499 personnes chez les demandeurs d’emploi, 169 753 personnes chez les chômeurs). Le recul chez les chômeurs n’a ralenti qu’en novembre (au niveau bas de 116 244 personnes), et le nombre des demandeurs d’emploi est reparti à la hausse pour la première fois de l’année, principalement pour des raisons de saisonnalité. Avec 121 728 personnes, le nombre des chômeurs à la fin décembre 2021 était inférieur de 41 817 personnes, soit de 25,6 %, par rapport à la même période de l’année précédente. Quant au nombre des demandeurs d’emploi (209 676 personnes), il était inférieur de 50 642 personnes, soit de 19,5 %, par rapport à la valeur de décembre 2020. Comparé au niveau de décembre 2019, donc juste avant le début de la crise de COVID-19, le nombre des demandeurs d’emploi est actuellement plus élevé de 16 721 personnes, soit de 8,7 %, et le nombre des chômeurs l’est de 4451 personnes, soit de 3,8 %.

Le nombre de chômeurs en moyenne annuelle pour 2021, à 137 614 personnes, est inférieur de 8 106 personnes, soit de 5,6 %, au chiffre de 2020. Il en résulte pour l’année sous revue 2021 un taux de chômage annuel moyen de 3,0 %, ce qui représente une légère baisse par rapport à 2020 (3,1 %).

Le nombre de demandeurs d’emploi en moyenne annuelle pour 2021 s’est élevé à 228 930 personnes. Cela représente par rapport à 2020 un recul de 1087 personnes (-0,5 %).

Le taux de chômage des jeunes (15 à 24 ans) perd en moyenne 0,7 point de pourcentage par rapport à l’année passée et descend ainsi à une moyenne annuelle de 2,5 %. Quant au taux de chômage des actifs seniors (50 à 64 ans), il a en revanche augmenté par rapport à 2020, s’élevant à 3,0 % en moyenne annuelle (+0,1 point de pourcentage).

Pendant la deuxième année de la crise du coronavirus aussi, le recours marqué à l’indemnité en cas de RHT a permis de stabiliser l’emploi. L’ampleur des indemnités en cas de RHT versées a encore représenté la moitié plus ou moins du montant payé l’année précédente. Au cours de la deuxième vague de la pandémie, fin 2020, la RHT avait une nouvelle fois nettement augmenté, pour atteindre en février 2021 le record annuel de 523 687 travailleurs concernés. Dans les mois qui ont suivi, le nombre des travailleurs pour lesquels la RHT a été décomptée a constamment et nettement reculé suite aux assouplissements des mesures de politique sanitaire. En octobre 2021, pour l’instant, la RHT a été décomptée pour 48 264 travailleurs, ce qui constitue le niveau le plus bas depuis le début de la crise en mars 2020. Ce chiffre pourrait encore augmenter, vu que les entreprises ont trois mois pour remettre leurs décomptes.

En 2021 aussi, la Confédération a doté l’assurance-chômage d’un financement additionnel extraordinaire à concurrence du coût des indemnités en cas de RHT versées en raison des conséquences de la pandémie de COVID-19. Selon les estimations actuelles, l’exercice 2021 de fonds de compensation de l’assurance-chômage se soldera par des recettes totales de 14,03 milliards de francs (2020 : 17,40 milliards) et des dépenses totales de 14,25 milliards de francs (2020 : 17,26 milliards), ce qui correspond à un excédent de dépenses de 0,22 milliard de francs (2020 : excédent de recettes de 0,14 milliard).

Les recettes principales du fonds de compensation proviennent des cotisations des assurés et des employeurs, qui s’élèvent à 7,61 milliards de francs (2020 : 7,46 milliards), et de la contribution de la Confédération liée à la loi COVID-19 d’un montant de 5,65 milliards de francs (2020 : 9,19 milliards). Quant aux dépenses principales, elles sont constituées des indemnités de chômage, qui se sont montées à 6,75 milliards de francs en 2021 (2020 : 6,38 milliards) et des indemnités en cas de RHT, qui se sont montées à 5,65 milliards de francs (2020 : 9,20 milliards).

Au cours des années 2020 et 2021, la durée de perception maximale pour l’indemnité de chômage a été prolongée à deux reprises. Les personnes qui ont perçu l’indemnité de chômage entre mars et août 2020 ont pu bénéficier d’un maximum de 120 indemnités journalières supplémentaires. Pour les indemnités perçues entre les mois de mars et de mai 2021, 66 indemnités journalières supplémentaires au maximum ont été octroyées. Dans un contexte de pandémie caractérisé par une forte diminution des postes vacants, ces mesures ont permis d’éviter des arrivées en fin de droits. Pour de nombreux employés qui ont perdu leur emploi au cours de la crise de COVID-19, la protection d’assurance de l’AC est ainsi prolongée jusqu’en 2022, voire jusqu’en 2023 pour certains. Les indemnités journalières supplémentaires ont renforcé la sécurité économique des chômeurs et ainsi déchargé entre autres l’aide sociale.

Enfin, dans le contexte de la pandémie, l’année écoulée a connu une extension continue des services numériques (eServices) de l’AC liés à la RHT, qui ont pu être introduits avec succès sur l’ensemble du territoire suisse. L’eService « Inscription auprès du service de l’emploi (ORP) » notamment, disponible depuis le 1er juillet 2021, a eu un vaste écho. Une inscription auprès du service public de l’emploi sur deux se fait désormais en ligne. Depuis l’introduction du premier eService dans le cadre du projet eAC en avril 2020, le nombre d’utilisateurs des offres numériques dans le Job-Room du portail travail.swiss a connu une croissance soutenue et constante. Quelque 80 000 demandeurs d’emploi et 30 000 entreprises font régulièrement usage les services en lignes de l’AC.

Chômage : indicateurs pour décembre 2021

Les chômeurs inscrits en décembre 2021 : Selon les relevés du Secrétariat d'État à l'économie (SECO), fin décembre 2021, 121 728 personnes étaient inscrites au chômage auprès des offices régionaux de placement (ORP), soit 5484 de plus que le mois précédent. Le taux de chômage a ainsi augmenté passant de 2,5 % en novembre 2021 à 2,6 % pendant le mois sous revue. Le chômage a diminué de 41 817 personnes (-25,6 %) par rapport au mois correspondant de l'année précédente.

Le chômage des jeunes en décembre 2021 : Le chômage des jeunes (de 15 à 24 ans) a diminué de 182 personnes (-1,7 %), passant à 10 569. Par rapport au même mois de l’année précédente, il a diminué de 7125 personnes (-40,3 %).

Chômeurs de 50-64 ans en décembre 2021 : Le nombre des chômeurs de 50-64 ans a augmenté de 1691 personnes (+4,7 %) pour s’établir à 37 754 personnes. Par rapport au même mois de l’année précédente, cela correspond à une diminution de 7776 personnes (-17,1 %).

Demandeurs d'emploi en décembre 2021 : L’ensemble des demandeurs d’emploi inscrits se chiffre à 209 676 personnes, soit 3327 de plus que le mois précédent et 50 642 (-19,5 %) de moins qu'au même mois de l'année précédente.

Places vacantes annoncées en décembre 2021 : Le 1er juillet 2018, l’obligation d’annoncer les postes vacants pour les genres de professions dont le taux de chômage national atteint au moins 8 % a été introduite dans toute la Suisse ; depuis le 1er janvier 2020, cette valeur seuil est passée à 5 %. Le nombre de places vacantes annoncées auprès des ORP a diminué de 3021 en décembre, passant à 47 531. Parmi ces 47 531 places, 33 503 étaient soumises à l’obligation d’annonce.

Réductions de l'horaire de travail décomptées en octobre 2021 : En octobre 2021, les réductions de l’horaire de travail (chômage partiel) ont touché 48 264 personnes, soit 4291 de moins (-8,2 %) que le mois précédent. Le nombre d’entreprises ayant eu recours à la RHT a diminué de 1111 unités (-12,3 %), passant à 7917, celui des heures de travail perdues de 296 129 unités (-11,7 %), pour s’établir à 2 227 061 heures. L’année précédente à la même époque (octobre 2020), le chômage partiel avait concerné 22 853 entreprises, touchant 219 388 personnes et entraînant la perte de 12 812 300 heures de travail.

Personnes arrivées en fin de droits en octobre 2021 : Selon les données provisoires fournies par les caisses de chômage, 2539 personnes ont épuisé leurs droits aux prestations de l’assurance-chômage dans le courant du mois d’octobre 2021.

Point de presse du 7 janvier 2022
Un point de presse est prévu à 10 h 00 au Centre de presse du Palais fédéral, Bundesgasse 8-12, 3003 Berne.
La Direction du travail présentera les thèmes mentionnés.
Les intervenants seront ensuite disponibles pour répondre aux questions et donner des interviews sur place.


Adresse pour l'envoi de questions

Secrétariat d'Etat à l'économie SECO
Holzikofenweg 36
CH-3003 Berne
tél. +41 58 462 56 56
fax +41 58 462 56 00



Auteur

Secrétariat d'Etat à l'économie
http://www.seco.admin.ch

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-86721.html