Le conseiller fédéral Ignazio Cassis à Paris pour la Conférence sur la Libye

Berne, 12.11.2021 - Le 12 novembre 2021, les membres du Groupe de Berlin, les pays voisins de la Libye et l’autorité intérimaire libyenne se sont réunis pour la Conférence de Paris sur la Libye. Coprésidée par la France, l’Allemagne, l’Italie et les Nations Unies, la conférence soutient la transition politique en Libye. A cette occasion, le conseiller fédéral Ignazio Cassis a plaidé en faveur de la tenue d’élections libres et transparentes. La Suisse contribue à la résolution du conflit par sa promotion de la paix et au travers de son rôle d’Etat hôte de négociations.

Dans le cadre du Processus de Berlin, la Suisse s’est engagée à favoriser l’établissement de conditions favorables pour la mise en œuvre d’une paix durable en Libye. En sa qualité de co-présidente du groupe de travail sur le droit international humanitaire et les droits de l’homme, la Suisse met à profit son expertise en la matière, sa tradition de bons offices et son expérience dans les processus de paix.

Lors de la conférence du jour, le conseiller fédéral Ignazio Cassis a rappelé l’importance de la mise en œuvre de la transition politique. Celle-ci vise à rétablir la stabilité en Libye et dans la région, notamment à travers les élections prévues en décembre prochain et la fin des ingérences étrangères en Libye. « Il est primordial que les élections se tiennent dans un environnement qui permette aux Libyens et aux Libyennes d’exercer leur droit de vote en sécurité. Dans les semaines cruciales à venir, la Libye aura plus que jamais besoin de notre unité pour l’accompagner sur ce chemin difficile », a souligné le Chef du DFAE dans son discours. Les participants à la Conférence se sont également exprimés en faveur d’élections libres, inclusives et transparentes, en accord avec la feuille de route du processus politique validée par les acteurs libyens le 16 novembre 2020.


Appel au retrait des combattants étrangers

L’une des autres priorités de la conférence a concerné le retrait des mercenaires, des combattants et forces étrangers, conformément à l’accord conclu en octobre dernier à Genève par la Commission militaire conjointe libyenne et aux résolutions du Conseil de Sécurité de l’ONU. Enfin, les participants de la Conférence ont également rappelé l’importance du respect de l’accord de cessez-le-feu du 23 octobre 2020 et d’une gestion équitable des ressources du pays.

La Suisse étroitement impliquée en tant qu’Etat hôte

Depuis février 2020, en sa qualité d’Etat hôte, la Suisse a facilité la tenue de huit réunions sur son territoire dans le cadre des trois volets du processus de paix onusien : politique, militaire et économique. Trois évènements importants pour la Libye ont notamment eu lieu dans ce cadre, à savoir la signature à Genève de l’accord de cessez-le-feu entre les deux parties au conflit le 23 octobre 2020, l’élection d’une nouvelle Autorité exécutive de transition le 5 février 2021 dans le Canton de Vaud, ainsi que l’accord conclu à Genève sur un plan d’action pour le retrait des combattants étrangers le 8 octobre 2021.

L’engagement de la Suisse pour la Libye est défini dans la stratégie de politique extérieure 2020-2023 et la stratégie MENA 2021-2024 du Conseil fédéral. La Suisse contribue à la résolution du conflit, au renforcement des droits de l'homme, à la diminution des déplacements forcés et à la protection des populations les plus vulnérables.


Adresse pour l'envoi de questions

Communication DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél. Service de communication: +41 58 462 31 53
Tél. Service de presse: +41 58 460 55 55
E-Mail: kommunikation@eda.admin.ch
Twitter: @EDA_DFAE



Auteur

Département fédéral des affaires étrangères
https://www.eda.admin.ch/eda/fr/dfae.html

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-85862.html