La Suisse : une société qui donne des chances (équitables) à tous ? - Journée annuelle CFM 2021

Berne, 05.11.2021 - Conformément à la Constitution suisse, tous les habitants doivent avoir les mêmes chances, indépendamment de leur origine sociale ou de leur sexe, et pouvoir développer leurs capacités en fonction de leur aptitude individuelle – cela, pour leur propre bien et pour celui de la société. Mais la Suisse répond-elle à cette exigence ? À l’occasion de sa Journée annuelle du 8 novembre 2021, la Commission fédérale des migrations CFM se penchera sur la question de l’équité des chances dans la société de migration lors des différentes étapes de formation et sur le marché du travail.

Les opportunités injustement réparties peuvent non seulement avoir des effets dévastateurs sur les individus, mais aussi priver la société de talents importants et affaiblir la cohésion sociale. Mark Terkessidis, auteur et expert des migrations, posera la question de savoir ce qu'il faut entendre par la notion d'équité des chances et quelles sont les conséquences de la répartition inéquitable des opportunités sur la société et sur les personnes concernées.

La Journée annuelle constitue en outre une plate-forme pour réfléchir aux défis à venir sur le marché du travail et dans les étapes de formation. Elle appelle à trouver des approches permettant aux personnes de découvrir et de développer leurs propres talents dans le domaine de la formation et sur le marché du travail.

Esther Sancho, de la direction de Perret Sanitaire SA, se plaçant du point de vue des employeurs, parlera des possibilités de créer des opportunités pour les employés et les employeurs. Laurence Monnard et Jérôme Despont, de l‘organisation réalise, montreront comment l'acquisition d'une formation axée sur les compétences pratiques et sur les besoins des entreprises peut offrir de nouvelles chances aux personnes et leur permettre d'accéder à l'emploi.

Dans le domaine de la formation, Jürg Schoch, directeur d'Allianz Chance+ et ancien directeur du gymnase Unterstrass, abordera le sujet des obstacles structurels et de l'inégalité des chances en matière d'éducation auxquels sont confrontés les enfants et les jeunes issus de la migration, d'un foyer défavorisé et peu éduqué. Elke-Nicole Kappus, du département égalité des chances de la Haute école pédagogique Lucerne présentera des pistes et des approches concrètes sur la manière d'aborder l'équité des chances dans le cadre de la formation des enseignants, afin que cet élément entre à l'école par le biais de l'attitude des enseignants.

Enfin, un échange avec les référendaires présents devra permettre de chercher des solutions pour allier diversité, équité des chances et exigences du marché du travail.


Adresse pour l'envoi de questions

Sibylle Siegwart, Commission fédérale des migrations CFM, sibylle.siegwart@ekm.admin.ch
T +41 58 465 85 02, M +41 79 877 55 32



Auteur

Commission fédérale des migrations
http://www.ekm.admin.ch

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-85695.html