La Suisse participe au Congrès mondial de la nature de l’UICN

Berne, 31.08.2021 - La Suisse prendra part au Congrès mondial de la nature, programmé du 3 au 11 septembre à Marseille. Organisé tous les quatre ans par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) et initialement prévu en 2020, l’événement avait dû être repoussé en raison de la pandémie de Covid-19. Pendant neuf jours, les représentants des Etats, des organisations gouvernementales, des institutions scientifiques ou encore des organisations de la société civile discuteront des questions les plus urgentes en matière de conservation de la biodiversité, ainsi que des actions à entreprendre pour préserver les milieux naturels.

L’importance de la conservation de la biodiversité et les défis qui se posent pour préserver un environnement de qualité pour les espèces et l’être humain seront au centre du Congrès mondial de la nature, qui se tiendra du 3 au 11 septembre à Marseille, en France. Durant cette rencontre, une attention particulière sera donnée aux piliers qui devront constituer le nouveau Plan stratégique pour la diversité biologique post-2020. Ce cadre global d’objectifs, qui vise à mettre un terme au déclin de la biodiversité, constituera le thème principal de la Conférence des Parties à la Convention sur la diversité biologique (COP 15 CBD) qui débutera mi-octobre à Kunming, en Chine.

La Suisse sera représentée par une délégation d’experts de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) et de la Direction du développement et de la coopération suisse (DDC). Elle s’engagera en faveur de solutions intégrées pour faire face aux changements climatiques et à ses effets sur la biodiversité, mais aussi pour une meilleure protection des forêts et des écosystèmes marins. Le développement de la biologie synthétique ainsi que les risques et potentiels pour la biodiversité seront aussi débattus. Dans ce cadre, l’utilisation de techniques génétiques pour éradiquer ou pour contrôler les insectes ou toutes autres espèces invasifs sera au centre des discussions. Le fait que ces technologies visent l’extinction d’espèces soulève en effet des questions fondamentales en matière de protection de la biodiversité et d’éthique. La délégation suisse s’engagera pour l’application du principe de précaution, et ce faisant l’abstention de leur utilisation dans l’environnement en cas de risques irrémédiables pour la biodiversité.  

Le congrès – qui n’aboutira pas sur des décisions de portée contraignante - portera également sur l’amélioration de la collaboration entre les différents acteurs, et notamment entre les Etats, pour développer une réponse environnementale commune. De même l’impact de la perte de la biodiversité sur la santé publique sera thématisé durant ce congrès.

Enfin, la délégation sera appelée à discuter des priorités du travail de l’UICN jusqu’à la prochaine conférence et à élire un nouveau président de l’organisation ainsi que les membres du Conseil avec siège à Gland (VD).


Adresse pour l'envoi de questions

Section Médias OFEV
Téléphone: +41 58 462 90 00
Courriel: mediendienst@bafu.admin.ch


Auteur

Office fédéral de l'environnement OFEV
http://www.bafu.admin.ch/fr

Département fédéral des affaires étrangères
https://www.eda.admin.ch/eda/fr/dfae.html

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-84912.html