Rapport 2020 sur les activités de politique migratoire extérieure de la Suisse

Berne, 31.03.2021 - En 2020, la politique migratoire extérieure de la Suisse a été marquée par la crise du COVID-19. La pandémie et les mesures déployées pour lutter contre la propagation du coronavirus ont entravé tant la coopération bilatérale en matière de migration que la mise en œuvre du programme suisse de réinstallation. Les rapatriements ont été temporairement bloqués ou ne pouvaient être effectués que dans une mesure limitée. En revanche, les dialogues migratoires avec d’importants pays partenaires ont pu être poursuivis. De même, les restrictions à la liberté de voyager ont entraîné une baisse du nombre de demandes d’asile. Par ailleurs, la vulnérabilité des migrants, des réfugiés et des personnes déplacées a augmenté dans de nombreuses régions. Dans ce contexte, la Suisse s’est employée à endiguer la pandémie et ses répercussions dans d’importants pays d’origine, de transit et de premier accueil. En outre, elle a renforcé son engagement en Grèce. C’est ce qui ressort du rapport 2020 sur les activités de politique migratoire extérieure de la Suisse, que le Conseil fédéral a approuvé le 31 mars 2021.

Le rapport met principalement l'accent sur la politique migratoire extérieure de l'Union européenne. Malgré le recul du nombre de demandes d'asile et d'entrées irrégulières dû à la pandémie, la politique européenne en matière de migration et d'asile a été confrontée à différents défis en 2020. En témoignent, entre autres, les conditions qui règnent aux frontières extérieures et la situation humanitaire difficile qui persiste dans les centres d'accueil grecs. Durant l'année sous revue, la Suisse a tenu compte de cette problématique en prenant des mesures de soutien concrètes : elle a apporté une aide humanitaire dans les centres, appuyé des projets menés par des organisations d'entraide et accueilli des requérants d'asile mineurs non accompagnés. À cet égard, le nouveau pacte sur la migration et l'asile proposé par la Commission européenne revêt également une grande importance. Ce pacte prend en considération de nombreuses préoccupations et priorités que la Suisse a exprimées depuis longtemps au niveau européen dans le cadre de son association aux Accords de Schengen et de Dublin, notamment le renforcement de la politique en matière de retour et la solidarité entre les États Dublin.

Coopération migratoire internationale hors de l'Europe

Hors de l'Europe, la Suisse a continué la mise en œuvre des partenariats migratoires existants et renforcé la coopération migratoire bilatérale. Malgré le contexte difficile dû au COVID-19, elle a mené des dialogues migratoires avec d'importants pays partenaires, tels que l'Algérie, le Maroc, la Tunisie, l'Iran, le Kosovo et le Sri Lanka, et négocié un accord migratoire avec la Gambie.

En 2020, l'engagement de la Suisse dans des contextes marqués par les déplacements forcés et la migration a porté sur la coopération en matière de retour et visait à améliorer, la protection et l'intégration des réfugiés et des migrants dans les pays de premier accueil. La Suisse a répondu aux défis posés par la pandémie de manière coordonnée avec la communauté internationale et les organisations internationales, par exemple en contribuant à l'appel lancé par l'Organisation internationale pour les migrations. 

Défis de la politique migratoire extérieure en 2021

Les diverses conséquences de la pandémie ont accru l'instabilité de la situation migratoire et continueront de préoccuper les responsables de la politique migratoire extérieure de notre pays. Grâce à la coopération étroite entre les départements, la Suisse est prête à relever les défis auxquels elle devra faire face dans ce domaine. Le lien stratégique entre la politique migratoire et la coopération internationale, qui est renforcé par la stratégie de coopération internationale 2021-2024, représente un instrument important pour réduire les causes des déplacements forcés et de la migration irrégulière.


Adresse pour l'envoi de questions

Information et communication SEM, medien@sem.admin.ch
Communication DFAE, kommunikation@eda.admin.ch



Auteur

Conseil fédéral
https://www.admin.ch/gov/fr/accueil.html

Département fédéral de justice et police
http://www.ejpd.admin.ch

Département fédéral des affaires étrangères
https://www.eda.admin.ch/eda/fr/dfae.html

Secrétariat d’Etat aux migrations
https://www.sem.admin.ch/sem/fr/home.html

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-82905.html