Message sur l’armée 2021 : développement des capacités et élévation de l’efficience énergétique

Berne, 18.02.2021 - Lors de sa séance du 17 février 2021, le Conseil fédéral a approuvé le message sur l’armée 2021. Avec des crédits d’engagement s’élevant à 2,3 milliards de francs, le Conseil fédéral poursuit cinq objectifs : développer les systèmes de conduite et de communication, améliorer la mobilité, protéger efficacement les militaires, adapter les infrastructures logistiques à la disponibilité accrue et moderniser l’ensemble des installations destinées à l’instruction. Dans le cadre de ces investissements, l’armée augmente son efficacité énergétique et produira encore plus d’énergie renouvelable à l’avenir. Une première : ce message sur l’armée 2021 démontre dans quelle mesure les investissements prévus contribuent à la réalisation des objectifs climatiques.

L’armée doit se développer en permanence pour être prête à faire face aux menaces et dangers existants et à venir. Ces prochaines années, elle entend davantage concentrer ses capacités sur les formes de conflits hybrides, tant dans le secteur de la défense en cas de conflit armé et de l’appui subsidiaire aux autorités civiles. L’armée doit être prête à s’engager dans des domaines très variés.

Dans le message sur l’armée 2021, le Conseil fédéral propose aux Chambres fédérales d’adopter des crédits d’engagement à hauteur de 2,3 milliards de francs, toutes ces dépenses étant financées au moyen du budget ordinaire de l’armée. Avec des crédits d’engagements destinés au programme d’armement, à l’acquisition de matériel de l’armée et au programme immobilier du DDPS, le Conseil fédéral poursuit cinq objectifs.

Développer les systèmes de conduite et de communication, et améliorer la mobilité

Premièrement, le Conseil fédéral entend développer les systèmes de conduite et de communication, afin que l’armée puisse être opérationnelle rapidement et à même de couvrir tout le spectre de ses missions. Dès lors, 178 millions de francs permettront de développer le Réseau de conduite suisse. Des sites de l’armée et de la Confédération, qui ont une importance pour les engagements, mais qui n’étaient pas raccordés au réseau, y seront intégrés. En outre, l’équipement des centres de calcul doit être renouvelé (79 millions) et les infrastructures de commandement des Forces aériennes doivent être rénovées et adaptées (66 millions). Ces investissements garantiront une communication fiable, sûre, sans perturbations, résistante aux crises et mieux protégée contre les cyberattaques.

Le deuxième objectif du Conseil fédéral consiste à améliorer la mobilité : les troupes au sol doivent devenir encore plus mobiles pour pouvoir faire face à des conflits hybrides. D’une part, les véhicules de sapeurs de chars doivent être renouvelés (360 millions) ; ces véhicules permettent de débarrasser rapidement les obstacles obstruant les voies de communication et de mettre en place des dispositifs de barrage. D’autre part, les remorques à un et deux essieux doivent être remplacées (66 millions).

Améliorer la protection des militaires et adapter la disponibilité opérationnelle accrue

L’optimisation de la protection des soldats constitue le troisième objectif fixé par le Conseil fédéral. Les équipements de protection contre les armes nucléaires, biologiques et chimiques acquis dans les années 1990 doivent être remplacés, pour un coût de 120 millions de francs.

La quatrième priorité du message sur l’armée 2021 est d’adapter les infrastructures logistiques à la disponibilité opérationnelle accrue. Cela nécessite des espaces de stockage et d’exploitation supplémentaires. L’actuel bâtiment des ateliers à Burgdorf doit être assaini et un nouveau bâtiment y sera construit pour les activités logistiques (163 millions). Il permettra, d’une part d’accueillir quelque 2000 véhicules et 6000 palettes de matériel, et d’autre part de renoncer aux sites extérieurs de Rüdtligen-Alchenflüh et de Berne.

Enfin, le cinquième et dernier objectif vise à moderniser les infrastructures destinées à l’instruction. Le Conseil fédéral veut notamment poursuivre le développement et la densification des places d’armes de Frauenfeld (3e étape, 69 millions) et de Drognens (2e étape, 45 millions). Il entend également participer à l’installation de la halle de tir à Sion (26 millions) ainsi qu’à l’assainissement du centre d’instruction de l’Office fédéral de la protection de la population (OFPP) à Schwarzenburg (34 millions), et acquérir des simulateurs pour les armes polyvalentes à épauler (51 millions).

Matériel de l’armée : développer en permanence la protection informatique

En 2021, le Conseil fédéral demande également l’acquisition de matériel supplémentaire pour l’armée. Des crédits sont prévus pour l’équipement personnel des militaires, les munitions et le domaine informatique, où des mesures importantes doivent être prises pour parer aux cybermenaces. L’armée a besoin de moyens et de réseaux informatiques sûrs. C’est pourquoi la protection dans ce domaine est constamment optimisée.

L’armée élève son efficacité énergétique - la réalisation des objectifs climatiques est démontrée

Le message sur l’armée 2021 tient également compte de l’objectif climatique du Conseil fédéral. L’armée joue un rôle crucial dans la réalisation de cet objectif. Elle doit viser une plus grande efficacité énergétique et donc, à l’avenir, produire et utiliser davantage d’énergies renouvelables. En l’occurrence, il s’agit de réduire d’ici à 2030 les émissions de CO2 d’au moins 40 % par rapport à 2001.

Le message sur l’armée 2021 démontre pour la première fois à quelle hauteur les investissements prévus contribueront à la réalisation des objectifs climatiques du Conseil fédéral. L’assainissement des bâtiments et le renouvellement de la flotte de véhicules militaires contribueront ainsi à améliorer l’efficacité énergétique. Par exemple, l’adaptation des infrastructures de commandement des Forces aériennes permettra d’abaisser les émissions annuelles de CO2 de quelque 28 tonnes. Par ailleurs, selon le programme immobilier 2021, il est prévu d’installer des panneaux photovoltaïques sur une surface totale de 18 000 m2, répartis sur 13 sites. La quantité de courant produite excèdera les 2,8 gigawattheures par an, soit la consommation électrique de 650 ménages environ.


Adresse pour l'envoi de questions

Carolina Bohren
Porte-parole du DDPS
+41 58 467 00 24



Auteur

Conseil fédéral
https://www.admin.ch/gov/fr/accueil.html

Secrétariat général du DDPS
https://www.vbs.admin.ch/

Groupement de la Défense
http://www.vtg.admin.ch

Armasuisse
http://www.ar.admin.ch/

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-82356.html