Deux importants projets de communication sécurisée face à des défis

Berne, 16.02.2021 - Des retards affectent aussi bien le maintien de la valeur du système radio de sécurité Polycom que la mise en place du système d’échange de données sécurisé (SEDS). L’Office fédéral de la protection de la population (OFPP) a pris des mesures pour faire face à cette situation. Il a notamment renforcé sa collaboration avec le fabricant de l’infrastructure de Polycom et réorganisé les travaux relatifs au SEDS. D’autres mesures sont à l’étude.

En mettant en service la passerelle (gateway) permettant d’assurer la communication entre l’ancienne et la nouvelle technologie, l’OFPP a certes franchi en mai 2020 une importante étape du projet de maintien de la valeur du système radio de sécurité Polycom. Mais cela n’a pas empêché des retards considérables. L’intégration en cours des nouveaux composants du système radio dans l’environnement des réseaux cantonaux pose des exigences élevées en termes de qualité et de sécurité. La mise en place d’une protection contre les cyberattaques réclame des connaissances techniques aussi solides que spécifiques. Or l’acquisition de ces connaissances par l’entreprise chargée de l’intégration du système, Atos Suisse SA, s’est avérée plus complexe et difficile que prévu.

Dans ces circonstances, les réserves de temps prévues pour la préparation de l’infrastructure des réseaux cantonaux sont presque épuisées. Le risque augmente donc de devoir prolonger l’exploitation en parallèle des anciens et des nouveaux composants au-delà de 2025, ce qui impliquerait des coûts supplémentaires.

Renforcement de la collaboration à tous les niveaux et spécialistes supplémentaires

Afin de satisfaire aux exigences en matière de qualité et de sécurité tout en respectant un calendrier serré, l’OFPP a renforcé dès le début de l’année sa collaboration avec Atos Suisse SA. Le nouveau CEO de la firme Bruno Schenk et la nouvelle directrice de l’OFPP Michaela Schärer, entrés tous deux en fonctions le 1er janvier 2021, entretiennent des contacts hebdomadaires afin de pouvoir prendre des mesures d’urgence si nécessaire. Les responsables des projets au sein de l’OFPP et d’Atos contrôlent également ensemble chaque semaine l’avancement des travaux et procèdent aux ajustements requis. Atos a en outre annoncé la consolidation de son organisation par des mesures de gestion supplémentaires et l’implication de spécialistes appelés en renfort.

Conversion du projet SEDS en un programme

En raison de sa complexité technique considérable, le projet SEDS a été soumis à une évaluation générale, ce qui a retardé son démarrage. Il est désormais subdivisé en trois projets (réseau de données sécurisé, système d’accès aux données et services de coordination du suivi de la situation) réunis au sein d’un programme. Cette manière de procéder permet de se concentrer sur les étapes urgentes qui peuvent être mises en œuvre et d’entamer dès le mois de mars les phases de conception des projets de réseau de données sécurisé et de système d’accès aux données. Dans le cadre d’un programme, il est également possible de mieux prendre en compte les nombreuses interdépendances avec d’autres domaines d’activités et projets de l’OFPP. Le personnel de l’OFPP est en train d’être renforcé dans ce but.

Le raccordement des emplacements cantonaux du SEDS d’ici la fin de 2023 reste une priorité. L’OFPP examine en outre d’autres mesures assurant la réalisation des objectifs du projet SEDS et reste en contact étroit avec les organisations partenaires concernées de la Confédération et des cantons.


Adresse pour l'envoi de questions

Sandra Walker
Cheffe Communication OFPP
+41 58 484 63 47


Auteur

OFPP - Office fédéral de la protection de la population
http://www.bevoelkerungsschutz.admin.ch/

Secrétariat général du DDPS
https://www.vbs.admin.ch/

Groupement de la Défense
http://www.vtg.admin.ch

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-82340.html