CI: plus d'impact dans la coopération avec le secteur privé

Berne, 28.01.2021 - La Direction du développement et de la coopération (DDC) concrétise les principes de sa coopération avec le secteur privé. Deux nouveaux documents fixent les principaux champs d'action pour les années à venir. Ils sont en conformité avec l’Agenda 2030 pour le développement durable et la stratégie de coopération internationale de la Suisse (CI).

Dans le cadre de sa stratégie de coopération internationale 2021–2024 (Stratégie CI 2021-2024), le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) et le Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche (DEFR) envisagent de renforcer l’actuelle coopération avec le secteur privé et de mobiliser plus efficacement son potentiel dans la coopération internationale de la Suisse.

Secteur privé : un rôle important dans la lutte contre la pauvreté
La lutte contre la pauvreté dans le monde est l’un des 17 objectifs de développement de l’ONU et l’une des composantes essentielles de la stratégie de coopération internationale de la Suisse. Le secteur privé joue un rôle déterminant dans la réalisation de cet objectif. Dans les pays en développement, neuf emplois sur dix sont en effet générés par le secteur privé. D’une part, les emplois créent des perspectives pour les populations sur place et contribuent de manière déterminante à réduire la pauvreté dans les pays concernés. D’autre part, un grand nombre d’entreprises améliorent les conditions de vie de la population grâce à des produits innovants et durables, par exemple des technologies d'énergie renouvelable ou à de nouveaux médicaments permettant de traiter des maladies mortelles.

DDC : un manuel et des principes directeurs pour définir les champs d’action
Pour concrétiser sa nouvelle orientation stratégique, la DDC a publié un manuel et des principes directeurs. Dorénavant, quatre champs d’action se verront accorder une attention particulière en matière de coopération avec le secteur privé :

• améliorer les conditions-cadres économiques pour une durabilité accrue ;
• promouvoir les entreprises locales dans les pays prioritaires de la DDC ;
• collaborer avec des acteurs établis du secteur privé en vue de la réalisation des objectifs de développement ;
• promouvoir le développement durable dans le secteur des marchés publics.

Comme elle l’a fait jusqu’à présent, la DDC continue de poser des conditions claires aux partenariats publics-privés et veille au respect des normes écologiques et sociales mais aussi des normes en matière de gouvernance. En outre, le manuel accorde également une haute importance à l'analyse des risques.

Pour une coopération efficace avec le secteur privé, une collaboration étroite entre les différentes institutions publiques est indispensable. Dans ses activités, la DDC se coordonne dès lors avec le Secrétariat d'État à l’économie (SECO), la division Paix et droits de l’homme du DFAE, l’Administration fédérale des finances (AFF), le Fonds d’investissement suisse pour les marchés émergents (SIFEM) et le Secrétariat d’État aux questions financières internationales.


Adresse pour l'envoi de questions

Communication DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: +41 58 462 31 53
E-Mail: kommunikation@eda.admin.ch
Twitter: @EDA_DFAE



Auteur

Département fédéral des affaires étrangères
https://www.eda.admin.ch/eda/fr/dfae.html

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-82155.html