Réexamen 2020 : l’Office fédéral de la santé publique baisse le prix de certains médicaments

Berne, 30.10.2020 - Dans le cadre du réexamen triennal 2020, l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a baissé le prix de plus de 300 médicaments de 11 % en moyenne. Il devrait en résulter des économies d’au moins 60 millions de francs.

Depuis 2017, l’OFSP examine chaque année un tiers des médicaments de la liste des spécialités pour déterminer s’ils sont efficaces, appropriés et économiques. Un nouveau cycle a débuté en 2020. Le réexamen porte sur les conditions d’admission et le prix de médicaments utilisés, entre autres, en gastroentérologie, en hormonothérapie et en oncologie.

Pour l’heure, l’OFSP a décidé d’abaisser le prix de plus de 200 (55 %) des quelque 400 préparations originales dont il a achevé l’examen. Certaines baisses sont incertaines, les titulaires d’autorisation concernés ayant annoncé qu’ils déposeraient un recours. Aucune réduction de prix ne s’avère nécessaire pour environ la moitié des médicaments. Ces derniers restent économiques en comparaison avec les prix pratiqués à l’étranger et d’autres médicaments.

Parallèlement, les génériques, les médicaments en co-marketing et les biosimilaires correspondants ont également été réexaminés. Dans une bonne moitié des cas, les prix seront également réduits.
À ce stade, l’on escompte atteindre des économies d’au moins 60 millions de francs. Comme annoncé, les baisses de prix prendront effet au 1er décembre 2020. Les médicaments restants seront passés en revue d’ici au 1er février 2021.

Économies supplémentaires pour l’année 2019

Le réexamen 2019 a, dans l’intervalle, été clôturé définitivement : les économies se sont élevées à près de 120 millions de francs, alors que l’estimation réalisée à l’automne dernier prévoyait 100 millions de francs.

Répartition en groupes thérapeutiques
Tous les trois ans, l’OFSP réexamine les conditions d’admission et notamment les prix des médicaments figurant sur la liste des spécialités, qui sont remboursés par l’assurance obligatoire des soins. L’OFSP les a répartis en trois unités de taille équivalente. Pour des raisons d’équité, tous les médicaments faisant partie du même groupe thérapeutique sont passés en revue en même temps. Depuis 2017, les économies réalisées dépassent les 450 millions de francs.


Adresse pour l'envoi de questions

Office fédéral de la santé publique, Médias et communication +41 58 462 95 05, media@bag.admin.ch



Auteur

Office fédéral de la santé publique
http://www.bag.admin.ch

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-80924.html