Entretiens de Watteville du 28 août 2020

Berne, 28.08.2020 - Comme chaque année, les entretiens de Watteville ont réuni en séance spéciale le Conseil fédéral in corpore, sous la conduite de la présidente de la Confédération, Simonetta Sommaruga, et les responsables des partis gouvernementaux. Les discussions de ce vendredi 28 août 2020 ont surtout porté sur divers sujets en lien avec la gestion de la crise du COVID-19.

La Suisse ayant maîtrisé la première vague de l’épidémie de COVID-19, les mesures prises ont été assouplies pas à pas. Le 19 juin, le Conseil fédéral a mis un terme à la situation extraordinaire prévue par la loi sur les épidémies. Depuis lors, la gestion de la pandémie relève principalement de la responsabilité des cantons. En cas d’augmentation du nombre de cas, chaque canton prend les mesures qui s’imposent en fonction de sa situation. La Confédération leur apporte son soutien.

Malgré un nombre de cas en augmentation, la situation actuelle est sous contrôle, comme l’a mis en évidence la séance de coordination réunissant des représentants de la Confédération et des cantons. La situation peut toutefois changer rapidement, notamment au vu de l’évolution de la pandémie sur le plan mondial. Confédération et cantons sont en dialogue permanent, suivent attentivement la situation sur le plan épidémiologique et adaptent les mesures à l’évolution de la situation.

Le Conseil fédéral a fourni des chiffres concernant les mesures prises pour venir en aide aux entreprises et aux travailleurs. Plus de 136'000 crédits ont été accordés auprès de 123 banques ayant participé au programme COVID-19 et les crédits-relais se montent à près de 17 milliards de francs. En avril 2020, plus d’un million de personnes ont bénéficié du chômage partiel - selon des chiffres provisoires. Ce nombre a régressé dès le mois de mai, dernier mois ayant fait l’objet d’un décompte se situant aux alentours de 890'000 personnes. Le taux de chômage se maintient actuellement à 3,2 pour cent.

En ce qui concerne les apprentissages, les nouvelles sont plutôt réjouissantes : les efforts conjoints de la Confédération, des cantons, des organisations professionnelles et des employeurs ont porté leurs fruits, puisque les tendances annoncées par les cantons à la Task Force « Perspectives Apprentissage 2020 » reflètent globalement une situation stable.

La politique financière de la Confédération était également à l’ordre du jour. À cet égard, le gouvernement avait décidé, en juillet, de discuter des prochaines étapes à la fin de l’année.

Les partis ont remercié le Conseil fédéral pour son efficacité et son engagement dans la gestion de la crise. Ils l’ont également appelé à coordonner au mieux son action et ses messages avec les cantons, dans le respect du fédéralisme, afin que la confiance de la population perdure au cours des semaines et mois qui viennent.

Situation à l’échelle internationale

Le coronavirus se propage également dans les pays en développement et les effets de la pandémie sont particulièrement alarmants dans les États concernés. La Suisse se montre solidaire et a réagi à ces défis dans le cadre de la coopération internationale. Elle est active dans de nombreux pays, afin d’atténuer les conséquences économiques et sociales de la pandémie.

A ce jour, la Confédération a affecté 532 millions de francs à cette aide, notamment sous la forme d’un prêt au CICR et de contributions à d’autres acteurs internationaux. Elle a, par ailleurs, adapté des programmes existants à la nouvelle situation. Sur ces 532 millions de francs, quelque 91 millions ont déjà été investis.

Autres sujets de discussion


Outre les sujets liés à la pandémie, d’autres thèmes - dont la réforme de la prévoyance professionnelle - ont été abordés par le gouvernement et la direction des partis.
La révision de la LPP a pour but de garantir les rentes et de renforcer le financement de la prévoyance professionnelle. La proposition des partenaires sociaux, que le Conseil fédéral a mise en consultation en décembre 2019, a reçu un accueil contrasté. Un message sur la révision de la LPP devrait être présenté au Parlement à fin 2020.

D’autres questions ont été évoquées vendredi, entre autres la politique européenne et les relations futures de la Suisse avec le Royaume-Uni, l’expulsion des délinquants étrangers et le calendrier de l’extension du réseau 5G.


Adresse pour l'envoi de questions

André Simonazzi
porte-parole du Conseil fédéral
058 462 37 03
andre.simonazzi@bk.admin.ch



Auteur

Conseil fédéral
https://www.admin.ch/gov/fr/accueil.html

Chancellerie fédérale
http://www.bk.admin.ch/index.html?lang=fr

Département fédéral des affaires étrangères
https://www.eda.admin.ch/eda/fr/dfae.html

Département fédéral de l'intérieur
http://www.edi.admin.ch

Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports
http://www.vbs.admin.ch

Département fédéral des finances
http://www.dff.admin.ch

Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche
http://www.wbf.admin.ch

Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication
https://www.uvek.admin.ch/uvek/fr/home.html

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-80224.html