La place financière suisse doit être une référence mondiale en matière de services financiers durables

Berne, 26.06.2020 - Lors de sa séance du 24 juin 2020, le Conseil fédéral a adopté un rapport et des lignes directrices concernant le développement durable dans le secteur financier. Le but visé est de faire de la Suisse l’un des principaux centres mondiaux de services financiers durables. À cet effet, le Conseil fédéral entend aménager les conditions-cadres de manière à améliorer la compétitivité de la place financière suisse et à permettre au secteur financier d’apporter une contribution efficace au développement durable.

Le Conseil fédéral considère la finance durable comme une grande chance pour la place financière suisse. Compte tenu des défis à relever au niveau international, il estime que des efforts restent à faire pour sauvegarder, voire renforcer les intérêts et la compétitivité de la place financière suisse. Il s’agit notamment de garantir son bon fonctionnement aussi bien sur le plan national qu’international, dans le cadre de la croissance durable et des objectifs poursuivis par la Suisse en matière d’environnement et de durabilité. Pour rester performants à l’avenir, les marchés financiers doivent être stables et fiables, ce qui implique qu’ils doivent pouvoir agir dans les meilleures conditions possibles.

En cas de défaillances ou d’imperfections du marché, l’État assume un rôle subsidiaire. Les conditions-cadres identifiées pour la place financière suisse dans le domaine du développement et de la croissance durables sont exposées ci-dessous et seront examinées de manière approfondie d’ici à la fin de 2020.

  • Information des acteurs du marché: des informations comparables sur l’impact climatique et environnemental des produits financiers et des entreprises, y compris des établissements financiers, doivent être publiées systématiquement à l’intention de tous les acteurs du marché.
  • Qualité de l’information: la norme choisie en matière de reporting doit tenir compte des objectifs de développement durable définis dans le cadre de l’Agenda 2030.
  • Qualité de l’offre: un conseil compétent, un haut niveau de formation initiale et continue dans la branche ainsi que des produits axés sur la réalisation effective des objectifs de développement durable sont des facteurs essentiels du côté de l’offre.
  • Innovation: en règle générale, y compris dans les trois domaines ci-dessus, l’utilisation de modèles d’affaires et d’analyse numériques revêt une importance primordiale.
  • Évaluation du prix des risques: il s’agit d’évaluer les risques financiers liés à l’évolution climatique et environnementale, en adoptant une perspective à long terme et en tenant compte des développements lors des phases de transition et d’adaptation.
  • Capacité d’exportation: il faut suivre avec attention les développements internationaux, notamment dans l’UE, afin de définir assez tôt les mesures nécessaires au maintien de la compétitivité. La Suisse continue à s’engager afin de pouvoir exporter des services financiers de qualité. Elle veille à ce que la durabilité des services financiers suisses soit visible au niveau international.

Autres champs d’action:

  • Engagement international: la Suisse s’engage systématiquement en faveur de marchés financiers durables dans le cadre d’initiatives internationales et au sein des principaux organismes financiers internationaux comme le Conseil de stabilité financière et le G20.
  • Échanges intenses avec tous les acteurs concernés: les autorités entretiennent un dialogue étroit avec le secteur financier et d’autres milieux intéressés comme la société civile et le monde scientifique; elles attendent du secteur des efforts en matière d’assurance-qualité et un engagement en faveur du développement durable.

Le rapport du Conseil fédéral sur le développement durable dans le secteur financier a été rédigé par un groupe de travail placé sous la direction du Secrétariat d’État aux questions financières internationales (SFI), en étroite collaboration avec l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) et d’autres autorités comme le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) et le Secrétariat d’État à l’économie (SECO). Ce rapport fournit pour la première fois un aperçu de l’évolution internationale et du positionnement de la Suisse. Il examine en détail, en se concentrant sur les aspects environnementaux, treize mesures concernant le développement durable dans le secteur financier, dont certaines sont également en discussion au sein de l’UE. Les mesures portent principalement sur la transparence, les activités de placement, la formation initiale et continue ainsi que les risques.

Sur la base de ce rapport, le Conseil fédéral a publié des lignes directrices en matière de développement durable.


Adresse pour l'envoi de questions

Mario Tuor, responsable de la communication du SFI
Tél. 041 481 34 96, mario.tuor@sif.admin.ch



Auteur

Conseil fédéral
https://www.admin.ch/gov/fr/accueil.html

Département fédéral des finances
http://www.dff.admin.ch

Office fédéral de l'environnement OFEV
http://www.bafu.admin.ch/fr

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-79606.html