Impliquer les jeunes pour contrer la radicalisation et l’extrémisme sur Internet

Berne, 21.01.2020 - Lutter contre la propagande extrémiste en ligne en y opposant des contre-discours et discours alternatifs, telle est la démarche adoptée par la Plateforme nationale Jeunes et médias de l’Office fédéral des assurances sociales (OFAS). Ces discours ont été élaborés par des jeunes de toute la Suisse dans le cadre de quatre projets pilotes soumis à une évaluation scientifique. Les résultats de cette évaluation font aujourd’hui l’objet d’une brochure pouvant servir de guide pour de futurs projets de prévention de la radicalisation.

Internet joue un rôle toujours plus important dans la propagation de contenus extrémistes, que ce soit au niveau religieux ou politique. Les adolescents et les jeunes adultes sont particulièrement vulnérables et réceptifs aux messages extrémistes. C’est pourquoi, la Plateforme Jeunes et médias a soutenu – dans le cadre de son point fort « Extrémisme et radicalisation » mis en œuvre de 2017 à 2019 – quatre projets pilotes visant à produire des contre-discours et des discours alternatifs.
La réalisation de contenus de prévention en ligne est l’une des 26 mesures du Plan d’action national de lutte contre la radicalisation et l’extrémisme violent faisant partie de la stratégie de la Suisse pour la lutte antiterroriste.

Les discours, une méthodologie adaptée au contexte numérique

La propagande extrémiste pouvant prendre différentes formes, sa prévention doit également être plurielle. La stratégie des discours consiste à lutter contre les contenus extrémistes en recourant aux mêmes formes médiatiques : les contre-discours visent à déconstruire et discréditer les messages et les stratégies de propagande extrémiste en leur opposant des arguments, alors que les discours alternatifs consistent à diffuser des messages positifs pour briser les préjugés et favoriser la capacité de penser de manière nuancée ainsi que le vivre ensemble. Les jeunes qui sont confrontés à des discours de propagande vont ainsi trouver d’autres points de vue, une information solide et des contre-arguments leur permettant d’être critiques face à ce qu’ils voient ou lisent sur Internet.

Des projets innovants

Les quatre projets soutenus ont expérimenté l’approche des discours, peu explorée jusqu’ici en Suisse. Même si les discours alternatifs visant l’extrémisme islamiste ont été au centre de la majorité des projets, des recommandations plus générales ont pu être tirées lors de l’évaluation afin de pouvoir appliquer cette méthodologie à d’autres formes d’extrémisme, notamment à celui politique de droite et de gauche.

La participation des jeunes, un facteur de succès

L’évaluation des projets pilotes a confirmé le potentiel de l’approche et donne des pistes utiles à la conception et à la réalisation de futurs projets comparables. La participation des adolescents et des jeunes adultes dans les projets s’est révélée être l’un des principaux facteurs de succès. Grâce à l’implication des jeunes, les discours ont gagné en authenticité. Les participants ont, pour leur part, acquis des connaissances sur la radicalisation et y ont été sensibilisés. Autre effet préventif indirect, en particulier pour les jeunes musulmans : les discours alternatifs peuvent renforcer l’estime de soi et favoriser l’intégration.

Une brochure qui encourage de nouveaux projets

La brochure Discours de prévention de la radicalisation sur Internet explicite les critères de qualité et les recommandations issues de l’expérience des quatre projets pilotes évalués. Orientée vers la pratique et s’adressant aux organes financeurs, équipes de projets, experts et évaluateurs, elle doit servir de guide et de repère pour l’élaboration de nouveaux projets visant à lutter contre les extrémismes et la radicalisation sur Internet. Elle offre en outre des pistes d’utilisation des discours pour les écoles et l’animation jeunesse.

La brochure, disponible en français, allemand et italien, peut être commandée gratuitement auprès de www.jeunesetmedias.ch/publications.

Les quatre projets soutenus
• Winfluence (www.jugendinfo.win/winfluence) du service Jugendinfo Winterthur avait pour but de produire et de diffuser des clips vidéo pour lutter contre les préjugés et promouvoir la tolérance et la compréhension envers les personnes ayant une autre vision du monde.
• KnowIslam (www.knowislam.ch), réalisé sous l’égide de l’Institut pour la coopération et le dialogue interculturels de Zurich, visait à aider des jeunes musulmans à mener une réflexion constructive et critique sur leur religion et à se forger leur propre opinion.
• SwissMuslimStories (www.swissmuslimstories.ch), mené sous l’égide de l’Association Ummah (Jeunesse musulmane de Suisse), a mis en ligne des brefs portraits vidéo d’hommes et de femmes musulmans afin de montrer qu’il y a plusieurs manières de vivre sa religion et qu’il est possible de s’identifier à plusieurs modèles à la fois.
• PositivIslam (www.positivislam.ch) du Centre Suisse Islam et Société de l’Université de Fribourg a créé une plateforme avec de jeunes blogueurs qui ont présenté des textes et des illustrations pour stimuler la réflexion et inciter au débat.

Jeunes et médias est la Plateforme nationale de promotion des compétences médiatiques mise en place par l’OFAS sur mandat du Conseil fédéral. Son objectif est d’encourager les enfants et les jeunes à utiliser les médias numériques de façon sûre et responsable. Plus de détails sous www.jeunesetmedias.ch.


Adresse pour l'envoi de questions

Office fédéral des assurances sociales
Secteur communication
tél. +41 58 462 77 11
kommunikation@bsv.admin.ch



Auteur

Office fédéral des assurances sociales
http://www.ofas.admin.ch

Département fédéral de l'intérieur
http://www.edi.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-77851.html