Publication des résultats PISA 2018

Berne, 03.12.2019 - Les jeunes de 15 ans de Suisse obtiennent à nouveau un très bon résultat en mathématiques en comparaison internationale. Comme en 2015, la Suisse atteint en sciences aussi une moyenne significativement supérieure à celle de l’OCDE. En lecture, elle se situe à nouveau dans la moyenne de l’OCDE. C’est ce que montre l’étude PISA actuelle.

L’OCDE publie aujourd’hui les résultats de l’enquête PISA 2018 réalisée dans 79 pays, dont 37 pays membres et 42 pays ou économies non membres de l’OCDE. Dans le cadre de ce programme mené par l’OCDE depuis 2000 (Programme international pour le suivi des acquis des élèves), des jeunes âgés de 15 ans sont testés à l’échelle mondiale en lecture, en mathématiques et en sciences. En Suisse, ces tests ont été passés par 6000 élèves environ, nés en 2002 et issus de plus de 200 écoles de toute la Suisse. Présentés sous la forme d’une moyenne suisse, les résultats ne permettent pas d’établir des comparaisons entre les cantons.

Évolution des enquêtes PISA
L’étude comparative internationale PISA est conduite tous les trois ans depuis 2000. En 2015, ce programme de l’OCDE a subi une modification importante puisque les tests – parmi d’autres changements – n’ont plus été menés sur support papier mais sont passés au format numérique. Quand il s’agit de montrer des évolutions, l’accent est donc mis sur une comparaison des résultats de 2015 et de 2018, sans remonter aux enquêtes antérieures.
PISA continue aussi de se développer sur d’autres plans. Ainsi, les exercices employés pour les tests sont revus continuellement. En 2018, l’OCDE a par exemple utilisé pour la première fois en lecture des exercices interactifs se déroulant en simulation web. La lecture en contexte numérique est donc ici privilégiée; les tests sont conçus en référence à une pratique de lecture en évolution, qui se trouve influencée par l’utilisation des médias numériques.

PISA 2018: nombreux constats similaires à ceux de 2015
Dans de nombreux domaines, on retrouve en 2018 des constats similaires à ceux qui avaient été faits pour la Suisse en 2015. Parmi les trois domaines disciplinaires testés (lecture, sciences et mathématiques), c’est à nouveau en mathématiques que les jeunes Suisses ont été le plus performant. En comparaison internationale, on recense un nombre particulièrement élevé de jeunes Suisses obtenant de bons voire de très bons résultats en mathématiques. L’Estonie est le seul pays européen à présenter une moyenne significativement plus élevée. Tout comme en 2015, la moyenne suisse en sciences est significativement plus élevée que celle de l’OCDE. En lecture, elle correspond comme en 2015 à la moyenne de l’OCDE. A noter qu’en Suisse, comme dans bon nombre d’autres pays de l’OCDE, on enregistre une augmentation de la part d’élèves que l’on peut considérer comme faibles dans ce domaine (+ 4%). On observe également à l’échelle de l’OCDE une diminution, depuis la première enquête PISA qui remonte à 2000, du plaisir de lire chez les jeunes de 15 ans, et cette tendance concerne aussi la Suisse.

Contribution au monitorage de l’éducation
L’étude PISA représente à l’heure actuelle la seule possibilité pour la Suisse d’établir des comparaisons entre les performances de ses élèves et les résultats d’autres pays, d’où l’importance de ces données pour le monitorage de l’éducation au niveau national. Le processus du monitorage consiste à collecter en continu des données sur le système éducatif suisse et à les compiler dans un rapport qui traite de l’éducation en Suisse. Publié tous les quatre ans, ce rapport offre une vue d’ensemble du système éducatif, et les résultats PISA y contribuent.


Adresse pour l'envoi de questions

SEFRI: Communication SEFRI, medien@sbfi.admin.ch, +41 58 462 96 90
CDIP: Service de presse du Secrétariat général de la CDIP, presse@edk.ch, +41 31 309 51 11

Pour toute question concernant les résultats
en français: Oliver Prosperi, Service de la recherche en éducation (SRED), +41 22 546 71 39, oliver.prosperi@etat.ge.ch
en allemand: Dr. Andrea Erzinger, Interfaculty Centre for Educational Research de l’Université de Berne, +41 31 631 37 26, andrea.erzinger@icer.unibe.ch
en italien: Miriam Salvisberg, SUPSI, Centro innovazione e ricerca sui sistemi educativi (CIRSE),
+41 58 666 68 44, miriam.salvisberg@supsi.ch



Auteur

Secrétariat d'Etat à la formation, à la recherche et à l'innovation
http://www.sbfi.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-77352.html