Télécommunications de l’armée – la décision sur les modèles et le fournisseur est prise pour le remplacement d’appareils radio, d’installations de communication de bord et de garnitures de conversation

Berne, 29.10.2019 -  L’évaluation des deux candidats pour le remplacement d’appareils radio mobiles, d’installations de communication de bord et de garnitures de conversation pour l’armée suisse s’est achevée par une décision sur les modèles et le fournisseur. Le choix s’est porté sur l’entreprise Elbit Systems Ltd. (Israël). L’achat des appareils sera proposé au Parlement avec le programme d'armement 2020.

Dans le cadre du projet Télécommunications de l’armée, une partie des appareils radio obsolètes et des accessoires associés seront remplacés. Des spécialistes d’armasuisse et de l’armée suisse ont évalué, dans des conditions identiques, des appareils radio, des installations de communication de bord et des garnitures de conversation de deux soumissionnaires et ont fait part de leur recommandation à la Surveillance du projet. D’entente avec le chef de l’armée, le directeur général de l’armement a suivi cette recommandation et adjugé la commande au candidat Elbit Systems Ltd. de Israël. Cette adjudication à l’entreprise Elbit Systems Ltd. a été décidée en raison d’un meilleur rapport qualité/prix. Ce meilleur rapport s’exprime dans une fonctionnalité légèrement meilleure et une nette différence au niveau économique. Le centre de compétences du matériel affecté à l’entretien et à la maintenance de ces appareils se trouvera dans l’entreprise RUAG MRO. Il est prévu que le Conseil fédéral soumette au Parlement l’achat de ces appareils avec le programme d'armement 2020.

Le second soumissionnaire était l’entreprise Roschi Rohde & Schwarz AG, Ittigen. Le choix de l’entreprise Elbit Systems Ltd. n’entraîne aucun préjudice pour les autres acquisitions dans le cadre du projet Télécommunications de l’armée.

Arrière-plan

Beaucoup des systèmes de télécommunication utilisés actuellement atteindront la fin de leur durée d’utilisation entre 2018 et 2022 et devront être remplacés. Ce remplacement n’aura pas lieu séparément pour chaque système en conservant de nombreuses interfaces avec les systèmes voisins. On cherche plutôt à intégrer les systèmes qu’il s’agit de remplacer dans un concept global, pour les amener à fonctionner comme des éléments d’une plateforme de technologies d’information et de communication. Cette manière de procéder permet des échanges de données de bout en bout et met à disposition les bandes passantes nécessaires. C’est pourquoi l’armée projette de transformer, en plusieurs étapes d’acquisitions échelonnées sur plusieurs programmes d'armement, le paysage actuel hétéroclite de ses systèmes en une plateforme de télécommunication unifiée. C’est à cela que sert le projet Télécommunications de l’armée. Ce projet est mis en œuvre en différentes étapes d’acquisitions.
Avec le programme d’armement complémentaire 2015, l'achat de 400 appareils à ondes dirigées aux fonctionnalités étendues a été approuvé par le Parlement. 320 d’entre eux ont déjà été achetés. Le fournisseur est l’entreprise Thales Suisse SA. Cette acquisition peut maintenant être conclue en 2019.
Dans la deuxième étape d’acquisitions, les appareils radio actuellement utilisés devront être remplacés. Le projet « Remplacement d’éléments de la communication mobile » a commencé en 2015. Cette évaluation s’est achevée en automne 2019 par le choix des modèles et de l’entreprise.
Le projet Télécommunications de l’armée est l’un des trois projets du programme FITANIA. Les deux autres projets du programme FITANIA sont la mise sur pied de nouveaux centres de calcul et la construction du réseau de conduite suisse.

Comment a-t-on procédé?

Le projet de remplacement de ces appareils radio a commencé en 2015. Des étapes importantes ont consisté à définir les exigences militaires et à élaborer le cahier des charges militaire.
Ensuite, plus de 15 entreprises différentes ont reçu des invitations à soumissionner et ont été priées de participer à la procédure. Lors d’une évaluation, un premier tri a été effectué parmi les offres déposées. Pour finir, deux candidats ont été retenus.
Enfin, les appareils radio de ces deux entreprises étrangères ont été évalués par une équipe mixte de spécialistes de l’armée et d’armasuisse (de l’Office fédéral de l’armement). Les appareils radio ont été soumis à une évaluation sévère sur les critères d’adjudication « essais techniques », « essais dans la troupe », « potentiel d’avenir » et « évaluation économique ». Une note leur a été attribuée dans chaque domaine, ce qui a débouché sur une note globale.
C’est le système de Elbit Systems Ltd. qui a obtenu la meilleure évaluation et a été proposé pour ces acquisitions.


Adresse pour l'envoi de questions

Kaj-Gunnar Sievert
Responsable du service de communication d’armasuisse
+41 58 464 62 47


Auteur

Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports
http://www.vbs.admin.ch

Armasuisse
http://www.ar.admin.ch/

Groupement de la Défense
http://www.vtg.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-76838.html