Le conseiller fédéral Guy Parmelin rencontre le ministre chinois Wang Zhigang

Berne, 10.10.2019 - Le conseiller fédéral Guy Parmelin, chef du Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche (DEFR), a rencontré, le 9 octobre 2019 à Berne, le ministre chinois de la Science et la Technologie, Wang Zhigang. L’entretien, qui a conclu la huitième rencontre du Comité conjoint de coopération scientifique et technologique, a permis de passer en revue les nombreux liens qui unissent la Suisse et la Chine dans les domaines de la recherche et de l’innovation.

La rencontre entre le conseiller fédéral Guy Parmelin et du ministre Wang Zhigang s’inscrit dans le cadre des bonnes relations bilatérales existant entre les deux pays, qui ont établi une trentaine de dialogues réguliers couvrant une multitude de thèmes, y compris dans les domaines de l’économie, la formation et la propriété intellectuelle.

La rencontre du Comité conjoint de coopération scientifique et technologique, qui a réuni des représentants des ministères, de la Leading House, des agences de financement de la recherche et des organisations de soutien de l’innovation et de l’entreprenariat, a permis de passer en revue la collaboration. Si les liens directs entre les hautes écoles sont déjà bien établis, grâce à plus de 200 accords de collaboration, on assiste également à des échanges croissants dans le domaine de l’innovation. Ainsi l’antenne de swissnex en Chine a par exemple soutenu ces dernières années plus de 120 start-ups intéressées à l’écosystème et au marché chinois. A l’issue de la rencontre, deux accords ont été signés entre des partenaires souhaitant renforcer leur collaboration, comme par exemple entre Venturelab et le China Science and Technology Exchange Center, afin de renforcer les échanges dans le domaine du soutien aux start-ups.

Depuis la signature de l’accord bilatéral de coopération scientifique et technique entre la Suisse et la Chine en 1989, les collaborations entre chercheurs et hautes écoles des deux pays n’ont cessé de se développer. La Chine est devenue un partenaire important pour les chercheurs suisses, notamment grâce aux investissements conséquents que le pays effectue dans la recherche et le développement et dont le montant annuel avoisine celui des Etats-Unis. Le conseiller fédéral Guy Parmelin s’est entretenu avec son homologue des opportunités et des défis de la collaboration dans la recherche et l’innovation. Ils ont signé une déclaration conjointe, qui exprime la volonté des deux pays de poursuivre le dialogue dans ce domaine, afin de faciliter les échanges.

Un programme bilatéral de coopération scientifique et technologique a été lancé il y a plus de dix ans, avec l’objectif d’encourager les projets communs. Ainsi, ce sont plus de 300 collaborations qui ont été soutenues dans ce cadre par l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich en tant que Leading House pour la collaboration avec l’Asie de l’Est et du Sud-est, et par le Fonds National Suisse de la recherche scientifique. Ce dernier a également établi un partenariat avec la National Natural Science Foundation of China, avec laquelle il publie périodiquement des appels à projets conjoints. A noter également que depuis 1961, 350 chercheurs chinois ont pu effectuer une partie de leur parcours dans une haute école suisse grâce à une bourse d’excellence de la Confédération.


Adresse pour l'envoi de questions

Communication DEFR
058 462 20 07, info@gs-wbf.admin.ch


Auteur

Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche
http://www.wbf.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-76659.html