Réunion de haut niveau sur la crise syrienne, organisée par l’UE

Berne, 24.09.2019 - New York, 24.09.2019 - Discours du Conseiller fédéral Ignazio Cassis dans le cadre de la 74e session de l'Assemblée générale de l'ONU - Seul le texte prononcé fait foi

Madame la Haute Représentante et Vice-présidente,
Excellences,
Mesdames et Messieurs,

La Suisse remercie l’Union européenne, et particulièrement la Haute Représentante Madame Mogherini, d’avoir convoqué cette réunion sur la Syrie. Permettez-moi d’aborder trois domaines que la Suisse estime clés pour l’avenir de la Syrie.

Premièrement, des mesures concrètes sont maintenant à portée de main dans le cadre du processus de paix des Nations Unies pour la Syrie. Sous la direction de l’envoyé spécial des Nations Unies Geir Pedersen, un comité constitutionnel syrien est prêt à être institué. En tant que pays hôte du processus de Genève, nous sommes disposés à soutenir ce comité. Il s’agira d’une première étape vers un processus de paix global dans l’esprit de la résolution 2254 du Conseil de sécurité de l’ONU.

La Constitution syrienne devrait être un point de référence suprême pour l’ensemble de la population syrienne. Il sera primordial de donner à la société syrienne la possibilité d’interagir avec le comité pour asseoir la légitimité de ce dernier. La Civil Society Support Room (CSSR) à Genève, que la Suisse soutient activement, peut contribuer à ce que la population syrienne soit davantage partie prenante.

Deuxièmement, nous devons aborder le conflit syrien selon une perspective régionale. En réduisant les tensions et les conflits régionaux, nous créons les conditions propices à des solutions au conflit syrien et à d’autres conflits. La Suisse offre donc ses bons offices dans le but de promouvoir la paix et la stabilité dans la région du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord.
 
Le troisième point que je souhaite aborder concerne la situation en matière de droits de l’homme en Syrie. Il est ressorti à l’unanimité d’une discussion de haut niveau co-organisée par la Suisse et le Liechtenstein dans le cadre de la conférence Bruxelles III qu’il est indispensable d’établir le respect des droits de l’homme pour assurer un avenir pacifique à la Syrie.

Des approches innovantes sont requises pour faire face à l’ampleur phénoménale des violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire commises en Syrie. Le mécanisme international, impartial et indépendant mis en place pour la Syrie à Genève constitue un parfait exemple de diplomatie scientifique. Ce mécanisme des Nations Unies tire parti de la technologie ultramoderne en matière d’informations numériques pour recueillir et préserver des éléments de preuve de violations des droits de l'homme commises en Syrie.

Enfin, permettez-moi de souligner que l’ampleur des besoins sur le plan humanitaire est énorme. Actuellement, 12 millions de personnes ont besoin d’une aide humanitaire et d’une protection en Syrie. Plus de 5,6 millions de personnes ont fui vers les pays voisins pour se mettre à l’abri. Nous sommes aujourd’hui particulièrement soucieux de la situation humanitaire dans le nord-ouest du pays. Les attaques perpétrées contre des civils et des infrastructures civiles, notamment contre la mission médicale, sont des plus préoccupantes car elles constituent une violation du droit international humanitaire.

Toutes les personnes touchées par le conflit syrien ont besoin de notre soutien. La Suisse a débloqué une aide de plus de 420 millions de francs en faveur de la Syrie et de la région. Jamais, dans l’histoire de notre pays, une opération humanitaire n’a connu une telle ampleur. Je tiens, pour terminer, à rendre hommage aux pays d'accueil dans la région, qui ont déployé des efforts considérables pour soutenir les ressortissants syriens en détresse.

Je vous remercie de votre attention.


Adresse pour l'envoi de questions

Information DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: +41 58 462 31 53
E-Mail: info@eda.admin.ch
Twitter: @EDA_DFAE


Auteur

Département fédéral des affaires étrangères
https://www.eda.admin.ch/eda/fr/dfae.html

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-76524.html