La disponibilité permanente de la police aérienne prend forme

Berne, 04.09.2019 - Depuis début 2019, la police aérienne a franchi une nouvelle étape en matière de disponibilité. En effet, déjà mobilisable 365 jours par an, elle peut désormais intervenir de 6 h à 22 h et en tire un bilan positif. D’ici fin 2020, ses avions armés seront disponibles sept jours sur sept, 24 heures sur 24.

Le projet de service de police aérienne 24 (PA24) remonte à une motion présentée par l’ancien Conseiller aux Etats Hans Hess (PRD/OW) en 2009. Celui-ci avait, à l’époque, demandé d’étendre la disponibilité dans le service de police aérienne au-delà des heures de travail normales. Le projet PA24 permettra de garantir la disponibilité permanente de deux avions de combat armés prêts à décoller dans un délai de 15 minutes au maximum.

Actuellement, ces avions sont prêts à l’engagement de 6 h à 22 h. C’est en effet dans cet intervalle que 90 % du trafic journalier sur le territoire suisse a lieu. Les différentes étapes du projet en vue d’une disponibilité opérationnelle permanente ont jusqu’à maintenant toujours été mises en œuvre avec succès et dans le respect des délais. Pour assurer la suite des opérations, les derniers collaborateurs supplémentaires ont été engagés et sont désormais en formation. Ainsi, le passage définitif à un service permanent d’ici fin 2020 sera garanti.

À son stade actuel, le projet est déjà très bien rôdé et les processus correspondants sont mis au point sur le terrain ; les avions armés disponibles en cas d’alerte sont prêts en tout temps.
Ceux-ci sont principalement utilisés pour les «hot missions» et les «live missions». Dans le premier cas, il désigne les interpellations des pilotes qui violeraient la souveraineté de l’espace aérien suisse ou qui enfreindraient gravement les règles de la circulation aérienne. Les «live missions», quant à elles, consistent en des contrôles ponctuels des aéronefs d’États étrangers, qui ne peuvent survoler le territoire suisse sans une autorisation diplomatique (diplomatic clearance). Cette année, PA24 a déjà donné lieu à 11 «hot missions» et 166 «live missions», contribuant ainsi grandement à la sécurité et à la souveraineté de l’espace aérien suisse.

La base de PA24 est Payerne ; dans certaines circonstances (p. ex. fermeture de la piste de Payerne), les engagements peuvent également être menés depuis Emmen ou Meiringen. Des collaborateurs techniques (mécaniciens sur avions, entre autres) y sont présents 7 jours sur 7 et sur un horaire prolongé, pour répondre aux exigences du projet. Par conséquent, ils peuvent effectuer des travaux d’entretien supplémentaires sur la flotte de F/A-18. Grâce à cette synergie, la disponibilité opérationnelle de ses avions sera renforcée en continu, et ce notamment au profit de celle des Forces aériennes ainsi que de l’instruction.

De plus, pour optimiser ce processus de travail et le mettre à jour, des modifications de l’infrastructure de la base aérienne de Payerne sont en cours. Ces mesures de construction globales et les emplois ainsi créés ont d’ailleurs des répercussions généralement positives sur l’économie de la région.

Si nécessaire, PA24 permettra aussi aux pilotes de jets de combat d’effectuer des vols en dehors des horaires de service de vol militaire habituels, et même à vitesse supersonique. Cela contribuera également à garantir en permanence la sécurité de l’espace aérien suisse et à préserver sa souveraineté.


Adresse pour l'envoi de questions

Delphine Allemand
Porte-parole de l’armée
+41 58 463 58 22



Auteur

Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports
http://www.vbs.admin.ch

Groupement de la Défense
http://www.vtg.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-76290.html