41ème session du Conseil des droits de l’homme – La Suisse présente avec succès deux résolutions

Berne, 12.07.2019 - Le Conseil des droits de l’homme (CDH) clôt aujourd’hui à Genève sa 41ème session. Dans ce cadre, la Suisse a présenté avec succès deux résolutions : la première portant sur les mariages forcées et d’enfants et la seconde en faveur de l’égalité salariale.

En ligne avec le thème de cette session, la Suisse s’est activement engagée pour les droits des femmes. Elle a présenté avec l’Islande une résolution en faveur de l’égalité des salaires. Cette initiative encourage les Etats à prendre des mesures concrètes en ce sens afin d’éliminer les disparités de genre dans tous les domaines. La résolution, qui est la première au CDH sur cette thématique, a obtenu un large soutien auprès des Etats et a été adoptée par consensus. 

La Suisse a aussi introduit, en coopération avec plusieurs Etats partenaires, une résolution thématisant les mariages forcés et d’enfants. La résolution explore les conséquences de telles pratiques sur les femmes et les filles et demande au Haut-Commissariat aux droits de l’homme de présenter les mesures disponibles afin de garantir l’accès à la justice pour les victimes aux niveaux national et local.

Le Conseil des droits de l’homme a par ailleurs poursuivi son action à l’égard des situations des droits de l’homme dans de nombreux pays, tels que le Belarus, l’Erythrée, le Nicaragua, la Syrie ou encore le Venezuela. De plus, une nouvelle résolution sur les Philippines a été adoptée. Celle-ci appelle le gouvernement à prévenir les disparitions forcées et exécutions extrajudiciaires et à mener des enquêtes indépendantes à cet égard. La question des disparitions forcées a aussi été thématisée dans le contexte de la présentation du rapport sur le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi.

Durant cette 41ème session, la Suisse s’est particulièrement engagée pour le respect des droits de l’homme et du droit international humanitaire, lorsque ce dernier s’applique, dans les contextes de conflits. En particulier, elle a rappelé l’importance du respect des droits de l’homme dans une logique préventive afin d’éviter l’exacerbation des conflits. C’est en ce sens que la Suisse a notamment pris position en lien avec les situations au Myanmar, Nicaragua, Soudan et Venezuela ainsi qu’en Colombie, Libye, Ukraine et Syrie.

Enfin, la Suisse a saisi l’occasion offerte par les nombreux dialogues avec les rapporteurs spéciaux et experts indépendants pour souligner l’importance de leurs travaux. Ces derniers, chargés par le CDH de rapporter sur des questions thématiques précises ou sur la situation dans un pays en particulier, fournissent une contribution considérable à la promotion, au respect et à la mise en œuvre des droits de l’homme dans le monde. La Suisse s’est activement engagée pour le renouvellement des mandats de divers rapporteurs spéciaux, entre autres ceux sur le droit de réunion pacifique et d’association et sur la violence contre les femmes ainsi que sur la situation au Belarus et en Erythrée.


Adresse pour l'envoi de questions

Information DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: +41 58 462 31 53
E-Mail: info@eda.admin.ch
Twitter: @EDA_DFAE



Auteur

Département fédéral des affaires étrangères
https://www.eda.admin.ch/eda/fr/dfae.html

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-75799.html