21 professeurs nommés à l’ETH Zurich et à l’EPFL

Berne/Zurich, 11.07.2019 - Sur proposition du professeur Joël Mesot, président de l’ETH Zurich, et du professeur Martin Vetterli, président de l’EPFL, le Conseil des EPF, réuni en séance les 10 et 11 juillet 2019, a nommé un total de 21 professeures et professeurs et adressé ses remerciements à 2 professeurs sortants.

Nominations à l’ETH Zurich

Le professeur Florian Dörfler (*1982), actuellement professeur assistant tenure track à l’ETH Zurich, est nommé professeur associé de systèmes de régulation complexes. Florian Dörfler étudie l’analyse, la conception et la sûreté des systèmes en réseau destinés à piloter des processus physiques et techniques. Axées sur la gestion des réseaux électriques intelligents (smart grids) et robustes, ses applications visent notamment à optimiser les flux de courant électrique. Par ce choix thématique, Florian Dörfler vient compléter de manière idéale les activités de recherche et d’enseignement existantes du Département des technologies de l’information et d’électrotechnique à l’ETH Zurich.

Le professeur Roger Gassert (*1976), actuellement professeur associé à l’ETH Zurich, est nommé professeur ordinaire de techniques de réadaptation. Les recherches de Roger Gassert se situent à l’interface entre les sciences de l’ingénieur, les neurosciences et les sciences du mouvement. Avec son équipe, il développe des systèmes mécatroniques pour explorer la locomotion humaine sur le plan neuromécanique ainsi que la perception haptique et pour évaluer de manière quantitative la qualité des mouvements et les progrès de réadaptation des individus atteints de déficits sensorimoteurs. Grâce à son approche interdisciplinaire, Roger Gassert jette des ponts entre la recherche fondamentale dans les neurosciences et les sciences du mouvement, d’une part, et les sciences de l’ingénieur orientées vers la pratique ainsi que le milieu hospitalier, d’autre part.

Robert Katzschmann (*1986), actuellement directeur technique dans l’économie privée, est nommé professeur assistant tenure track de robotique. Les recherches de Robert Katzschmann portent sur le développement de systèmes de transmission souples pour la robotique. Elles abordent la mise au point de concepts novateurs de transmission hydraulique et pneumatique qui permettent une interaction souple et fluide. Robert Katzschmann étudie également la conception, la modélisation, la régulation et l’intégration de ces systèmes dans les bras et les mains d’un robot ainsi que dans les robots capables de nager ou de marcher. Avec cette nomination, le Département de génie mécanique et des procédés ainsi que le tout récent Center for Robotics renforcent et étendent leur position de pointe en robotique à l’échelle internationale. 

David Kaufmann (*1985), actuellement postdoctorant à l’Université de Berne, est nommé professeur assistant tenure track de développement du territoire et politique urbaine. Ses recherches sont axées sur l’analyse de processus de gouvernance et l’élaboration de stratégies politiques dans les villes et les régions métropolitaines. David Kaufmann s’intéresse à la politique du territoire dans les espaces à forte densification et dans les systèmes à plusieurs niveaux. Il lancera à l’ETH Zurich des projets de recherche dédiés aux stratégies de densification dans l’aménagement du territoire et sur les processus politiques participatifs dans les villes. La nomination de David Kaufmann permet au Département de génie civil, de l’environnement et de géomatique de consolider ses recherches interdisciplinaires dans le domaine du développement du territoire et des villes.

Ana Klimovic (*1991), actuellement doctorante à l’Université de Stanford, Californie, Etats-Unis, est nommée professeure assistante tenure track de science et ingénierie computationnelles. Ana Klimovic étudie l’architecture computationnelle, le cloud computing, les systèmes informatiques et l’architecture de centres de données. Associant les disciplines classiques de l’architecture et des systèmes computationnels avec de nouvelles méthodes dans les systèmes distribués et le cloud computing, elle possède également de l’expérience dans l’enseignement et réunit les conditions idéales pour contribuer au nouveau programme de master en science des données. La nomination d’Ana Klimovic permet de renforcer de manière décisive les activités d’enseignement et de recherche du Département d’informatique en science des données et en architecture de centres de données.

Rasmus Kyng (*1988), actuellement postdoctorant à l’Université de Harvard, Cambridge, Etats-Unis, est nommé professeur assistant tenure track d’informatique théorique. Rasmus Kyng étudie le domaine de l’informatique théorique en s’intéressant en particulier à la théorie des algorithmes et aux aspects théoriques de la science des données. Il travaille de façon ciblée sur des algorithmes destinés à la résolution de systèmes d’équations linéaires de types particuliers, tels qu’on en rencontre dans de nombreux domaines scientifiques. Ses travaux constituent le parfait exemple de la recherche théorique qui recèle aussi un potentiel énorme pour réaliser des avancées pratiques dans différentes disciplines. La nomination de Rasmus Kyng permettra au Département d’informatique d’intensifier la recherche en théorie et pratique algorithmiques. 

Maria Lukatskaya (*1988), actuellement postdoctorante au Laboratoire national de l’accélérateur SLAC à Menlo Park, Californie, Etats-Unis, est nommée professeure assistante tenure track de systèmes énergétiques électrochimiques. Maria Lukatskaya est spécialisée dans les nouveaux matériaux, les électrolytes destinés au stockage de l’énergie et à sa transformation ainsi qu’en électrochimie et en synthèse et caractérisation des matériaux. A l’ETH Zurich, elle étudiera les processus électrochimiques fondamentaux dans des solutions et des matériaux ainsi qu’aux interfaces d’électrodes et d’électrolytes. Ce faisant, son objectif consiste à créer des formulations d’électrolytes superconcentrés permettant de produire des carburants par électrocatalyse et de stocker l’énergie de manière sûre et performante. La nomination de Maria Lukatskaya renforce la position de leader mondial de l'ETH Zurich dans le domaine de la recherche énergétique et du stockage de l'énergie électrique.

Le professeur James Mitchell (*1971), actuellement professeur associé à la Harvard School of Public Health, Boston, Etats-Unis, est nommé professeur ordinaire de biologie du vieillissement en santé. James Mitchell travaille sur des aspects spécifiques du vieillissement biologique, sur les approches scientifiques permettant de voir comment influencer ce processus ainsi que sur les maladies qui apparaissent avec l’âge. Il s’intéresse en particulier à la prévention du cancer, du diabète, de l’obésité et d’autres maladies liées à l’âge en raison des changements qui interviennent dans le mode de vie et surtout dans l’alimentation. La nomination de James Mitchell permet de consolider les liens interdépartementaux entre la médecine translationnelle, l’alimentation et la santé.

Mrinmaya Sachan (*1987), actuellement doctorant à la Carnegie Mellon University, Pittsburgh, Etats-Unis, est nommé professeur assistant tenure track d’apprentissage automatique et de traitement du langage naturel. Mrinmaya Sachan étudie les concepts et méthodes d’apprentissage automatique visant à comprendre le langage naturel, qui sont p. ex. nécessaires pour développer les systèmes tutoriels conçus pour aider les étudiants à résoudre des problèmes de géométrie et de physique. La nomination de Mrinmaya Sachan permet au Département d’informatique de donner une priorité accrue à l’utilisation de l’informatique en matière de formation. Les compétences de Mrinmaya Sachan dans le traitement du langage naturel viennent compléter celles déjà disponibles au sein de l’ETH Zurich dans le secteur de l’intelligence artificielle, qui est amené à exercer une influence importante dans la formation. 

Le professeur G. V. Shivashankar (*1968), actuellement professeur et directeur suppléant du Mechanobiology Institute de l’Université nationale de Singapour, est nommé professeur ordinaire de mécanogénomique. G. V. Shivashankar privilégie des approches multidisciplinaires en mécanobiologie pour montrer comment l’architecture d’un génome se régule de façon mécanique, ce qui permet également de déterminer le comportement et le destin à long terme d’une cellule. Sa nomination permet de resserrer les liens entre l’ETH Zurich et le PSI. Les résultats des recherches de G. V. Shivashankar étant transposés dans la pratique clinique, il est vraisemblable qu’ils génèreront des interactions et des synergies importantes avec d’autres scientifiques du Département d’endocrinologie, diabétologie et nutrition clinique à l’Hôpital universitaire de Zurich. 

Siyu Tang (*1983), actuellement responsable d’un groupe de recherche à l’Institut Max Planck pour les systèmes intelligents à Tübingen, Allemagne, est nommée professeure assistante tenure track de vision artificielle. Siyu Tang axe ses travaux sur le développement de processus informatisés permettant la perception et la numérisation des personnes et de leurs activités dans des environnements complexes et naturels. Elle conçoit des méthodes inédites à l’interface entre l’optimisation numérique et l’apprentissage automatique, grâce auxquelles les machines peuvent mieux appréhender les formes humaines, leur façon de bouger et les activités complexes. La nomination de Siyu Tang permet au Département d’informatique de continuer à développer son expertise dans la vision artificielle. 

La professeure Caroline Uhler (*1983), actuellement Associate Professor au Massachusetts Institute of Technology, Cambridge, Etats-Unis, est nommée professeure ordinaire d’apprentissage automatique, de statistique et de génomique. Ses travaux portent sur les bases et les applications de modèles graphiques, une classe de modèles statistiques permettant de modéliser des données en haute dimension. Son programme de recherche consiste en une combinaison rare d’analyses mathématiques profondes de ces modèles, de développement d’algorithmes efficaces pour des problèmes liés au Big Data et d’application de ces méthodes aux sciences biomédicales. Grâce à la nomination de Caroline Uhler, le Département des systèmes biologiques pourra renforcer idéalement ses compétences en science des données biomédicales.

Fisher Yu (*1987), actuellement postdoctorant à l’Université de Californie, Berkeley, Etats-Unis, est nommé professeur assistant tenure track de vision artificielle. Les recherches menées par Fisher Yu sur la vision artificielle et l’apprentissage automatique couvrent un large spectre d’activités allant des bases de l’analyse automatique d’images et de vidéos aux applications pratiques, p. ex. dans les véhicules autonomes. Dans le cadre de ses travaux, Fisher Yu recourt principalement à des réseaux neuronaux qu’il n’a de cesse de développer, toujours dans le but d’obtenir la représentation la plus universelle possible de la compréhension visuelle. En nommant Fisher Yu professeur assistant, l’ETH Zurich et le Département des technologies de l’information et d’électrotechnique seront en mesure de consolider leur rôle de leader dans la vision artificielle et de renforcer leur assise dans le secteur de l’apprentissage automatique.


Nominations à l’EPFL

Le professeur Grégoire Courtine (*1975), actuellement professeur associé à l’EPFL, est nommé professeur ordinaire de sciences de la vie. Grégoire Courtine est une référence mondiale de la neuroréhabilitation. Ses travaux ont contribué de manière substantielle à dégager de nouvelles perspectives pour guérir les lésions de la moelle épinière. Ils sont basés sur des stimulations spécifiques et sur la plasticité des circuits neuronaux dans la moelle épinière. Mû par la volonté d’aboutir à une découverte scientifique, Grégoire Courtine n’a de cesse de poursuivre un objectif clinique clair, donnant ainsi l’espoir de pouvoir un jour guérir les patients paraplégiques. Sa nomination permettra de renforcer la position internationale de l’EPFL dans un domaine qui suscite un très vif intérêt.

Le professeur Jacques Fellay (*1974), actuellement maître d’enseignement et de recherche à l’EPFL et professeur associé à l’Université de Lausanne, est nommé professeur associé de sciences de la vie. Jacques Fellay est un scientifique très respecté à l’échelle internationale, spécialisé dans le domaine des influences génétiques sur les maladies infectieuses et dans l’interaction génétique entre hôte et virus. Ses principales contributions concernent différents aspects génétiques de l’infection par le virus HIV et l’effet de variations génétiques sur les maladies infectieuses. En nommant Jacques Fellay, l’EPFL pourra renforcer ses liens avec l’Université de Lausanne, et plus particulièrement avec le Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV), où Jacques Fellay est également professeur associé.

Nicolas Flammarion (*1990), actuellement postdoctorant à l’Université de Californie, Berkeley, Etats-Unis, est nommé professeur assistant tenure track d’informatique et systèmes de communication. Nicolas Flammarion est un jeune chercheur brillant, dont les travaux ont rencontré un large écho parmi ses pairs. Il consacre ses recherches à la conception, l’analyse et l’optimisation de méthodes d’échantillonnage pour l’apprentissage automatique (Machine Learning). Ce thème, qui connaît actuellement une forte et rapide expansion, fait partie des axes stratégiques fixés par l’EPFL pour son développement. La nomination de Nicolas Flammarion permettra à l’Ecole d’intensifier encore ses activités de recherche et d’enseignement dans le secteur de l’apprentissage automatique. Elle devrait également donner lieu à des contributions intéressantes dans le transfert de technologie.

La professeure Kathryn Hess Bellwald (*1967), actuellement professeure associée à l’EPFL, est nommée professeure ordinaire de sciences de la vie et de mathématiques. Kathryn Hess Bellwald est reconnue à l’échelle internationale pour ses travaux sur la théorie homotypique, la théorie des catégories et la topologie algébrique. Le grand intérêt que suscitent ses recherches réside dans la manière dont elle utilise les méthodes de la topologie algébrique afin de mieux comprendre les processus neurologiques. En nommant Kathryn Hess Bellwald, l’EPFL s’adjoint l’expertise d’une scientifique d’exception, qui ne manquera pas de faire progresser le développement de nouvelles applications dans l’analyse structurelle des données au sein du Blue Brain Project.

Anne-Marie Kermarrec (*1970), actuellement collaboratrice scientifique à l’EPFL et cheffe d’entreprise, est nommée professeure ordinaire d’informatique et systèmes de communication. Anne-Marie Kermarrec est une informaticienne de renom qui possède une vaste expérience universitaire et entrepreneuriale. Ses recherches portent sur les systèmes distribués à grande échelle et plus précisément sur les systèmes P2P, les algorithmes d'épidémie, les infrastructures distribuées pour l'apprentissage automatique et les systèmes de personnalisation respectueux de la vie privée. Elle jouit d'une reconnaissance internationale et a reçu des prix prestigieux pour son travail. En nommant Anne-Marie Kermarrec, l’EPFL renforce ses activités et son leadership international dans les systèmes distribués à grande échelle.

La professeure Negar Kiyavash (*1976), actuellement professeure associée au Georgia Institute of Technology, Atlanta, Etats-Unis, est nommée professeure associée de Business Analytics. Negar Kiyavash est une théoricienne de l’information de réputation internationale. Elle axe ses recherches sur l’analyse et la sécurité des données, l’optimisation discrète et l’inférence causale. Elle est notamment reconnue pour avoir introduit les principes de Directed Information Graphs (DIG), qui caractérisent la notion de causalité dans les séries temporelles. A l’EPFL, Negar Kiyavash entreprendra des tâches à l'interface des sciences sociales, de la gestion d'entreprise et de la science des données. Elle apportera une contribution significative à la recherche et à l’enseignement à l’EPFL, en particulier dans le domaine de l’analyse d’entreprise, à la fois sur la recherche théorique et sur les applications conçues pour améliorer la prise de décision commerciales fondée sur les données.

Le professeur Jérôme Waser (*1977), actuellement professeur associé à l’EPFL, est nommé professeur ordinaire de chimie organique. Jérôme Waser concentre ses recherches sur les synthons organiques non conventionnels (des unités structurelles au sein d’une molécule, à qui on peut attribuer une étape de synthèse). Dans ce domaine, il est parvenu à obtenir des avancées significatives, p. ex. dans le développement de nouveaux procédés catalytiques pour l'introduction de groupes alcynyle.  La qualité de ses travaux scientifiques a notamment été récompensée par une bourse ERC Starting Grant. La capacité de Jérôme Waser à évoluer dans un contexte pluridisciplinaire et son grand potentiel laissent augurer une contribution importante au rayonnement international de l'EPFL dans le domaine de la synthèse organique.

Dimitri Wyss (1989*), actuellement postdoctorant à l’Université de la Sorbonne, Paris, est nommé professeur assistant tenure track de mathématiques. Jeune mathématicien novateur et créatif, Dimitri Wyss a choisi la physique mathématique et la géométrie algébrique comme domaines de prédilection. Il utilise en outre des méthodes issues de la géométrie arithmétique, de la topologie et de la logique mathématique. En fournissant une preuve alternative et élégante du lemme fondamental du calcul des variations, il a créé la surprise parmi ses pairs et s’est forgé une réputation internationale. La nomination de Dimitri Wyss permettra à l’EPFL de renforcer ses activités de recherche en physique mathématique ainsi que les liens de celle-ci avec plusieurs autres disciplines.

 

Départs de l’ETH Zurich

Le professeur Martin Larsson (*1982), actuellement professeur assistant de mathématiques financières, quittera l’ETH Zurich fin août 2019 pour devenir professeur à la Carnegie Mellon University, Pittsburgh, Etats-Unis. Martin Larsson est professeur assistant à l’ETH Zurich depuis 2014. Il a développé un programme de recherche très dynamique et reconnu à l’échelle mondiale dans le secteur des modèles polynomiaux. L’intérêt pratique que présentent ses travaux se reflète également dans différentes coopérations avec l’industrie.

Le professeur Gerald Schwank (*1980), actuellement professeur assistant de cellules souches et processus pathologiques, quittera l’ETH Zurich fin juillet 2019 afin d’occuper une chaire de neurosciences translationnelles à l’Université de Zurich. Gerald Schwank est professeur assistant à l’ETH Zurich depuis 2014, où il a mis sur pied un groupe de recherche performant et enregistré de premiers succès. En collaboration avec des chercheurs de l’hôpital pédiatrique de Zurich, il est ainsi parvenu à corriger des mutations génétiques à l’aide d’un tout nouvel outil.

Le Conseil des EPF tient à remercier les professeurs sortants de leurs prestations dans les domaines de la recherche et de l’enseignement, ainsi que de leur engagement au sein de leur institution.


Adresse pour l'envoi de questions

Gian-Andri Casutt
Responsable de la communication du Conseil des EPF
Häldeliweg 15, CH-8092 Zurich
gian.casutt@ethrat.ch
+41 44 632 20 03



Auteur

Conseil des écoles polytechniques fédérales
https://www.ethrat.ch/fr

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-75788.html