La situation sur le marché du travail en juin 2019

Berne, 09.07.2019 - Les chômeurs inscrits en juin 2019 - Selon les relevés du Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO), à fin juin 2019, 97’222 personnes étaient inscrites au chômage auprès des offices régionaux de placement (ORP), soit 4’148 de moins que le mois précédent. Le taux de chômage a diminué, passant de 2,2% en mai 2019 à 2,1% pendant le mois sous revue. Le chômage a diminué de 9’357 personnes (-8,8%) par rapport au mois correspondant de l'année précédente.

Le chômage des jeunes en juin 2019
Le chômage des jeunes (de 15 à 24 ans) a diminué de 287 personnes (-2,9%), passant à 9’762. Par rapport au même mois de l’année précédente, il a diminué de 975 personnes (-9,1%).

Chômeurs de 50-64 ans en juin 2019
Le nombre des chômeurs de 50-64 ans a diminué de 978 personnes (-3,4%) pour s’établir à 28’101 personnes. Par rapport au même mois de l’année précédente, cela correspond à une diminution de 2’912 personnes (-9,4%).

Demandeurs d'emploi en juin 2019
L’ensemble des demandeurs d’emploi inscrits se chiffre à 170’800 personnes, soit 5’328 de moins que le mois précédent et 8’977 (-5,0%) de moins qu'au même mois de l'année précédente.

Places vacantes annoncées en juin 2019
Le 1er juillet 2018, l’obligation d’annoncer les postes vacants pour les genres de professions dont le taux de chômage national atteint au moins 8% a été introduite dans toute la Suisse. Il a diminué de 204 en juin, passant à 37’186. Parmi ces 37’186 places, 22’424 étaient soumises à l’obligation d’annonce.

Réductions de l'horaire de travail décomptées en avril 2019
En avril 2019, les réductions de l'horaire de travail (chômage partiel) ont touché 875 personnes, soit 169 de plus (+23,9%) que le mois précédent. Le nombre d’entreprises ayant eu recours à de telles mesures a augmenté de 4 (+6,1%) unités, passant à 70. Le nombre des heures de travail perdues a diminué de 2’273 unités (-4,9%), pour s’établir à 43’884 heures. L’année précédente à la même époque (avril 2018), le chômage partiel avait sévi dans 123 entreprises, touchant 1’552 personnes et entraînant la perte de 76’484 heures de travail.

Personnes arrivées en fin de droits en avril 2019
Selon les données provisoires fournies par les caisses de chômage, 3’140 personnes ont épuisé leurs droits aux prestations de l'assurance-chômage dans le courant du mois d’avril 2019.

Les taux de chômage publiés par le Secrétariat d’État à l’économie (SECO) ont été actualisés. Dorénavant, ils ne sont plus calculés en fonction des chiffres de la population active des années 2012 à 2014, mais de ceux des années 2015 à 2017 (à nouveau par le biais d’une mise en commun sur trois années). Le nombre de personnes actives est recensé et mis à disposition par l’Office fédéral de la statistique (OFS) dans le cadre des enquêtes structurelles sur l’activité professionnelle de la population. La nouvelle base de calcul des taux de chômage est appliquée rétroactivement depuis le 1er janvier 2017. Tous les taux de chômage ont donc été recalculés et adaptés. Le nombre de chômeurs quant à lui ne change pas.

Le nombre de personnes actives (y compris les diplomates et les fonctionnaires internationaux ayant leur domicile en Suisse) est passé de 4'493’249 d’après les données cumulées de 2012 à 2014 à 4'636’100 d’après celles de 2015 à 2017. Les taux de chômage calculés à partir de la nouvelle base prennent en compte l’augmentation du nombre de personnes actives entre 2015 et 2017 et fournissent par conséquent une image plus précise de la situation sur le marché du travail. Calculé à partir de cette nouvelle base, le taux de chômage en juin s’élève à 2,1% au lieu de 2,2%.

Les taux de chômage révisés figurent dans l’aperçu des chiffres ainsi que dans les tableaux 1b, 2b, 3, 4, 5, 8 et 11 de cette documentation de presse.

Une adaptation a également été opérée dans les classes d’âge : la catégorie des «50 ans et plus» qui existait jusqu’à maintenant est ouverte vers le haut. Elle est dorénavant remplacée par la classe d’âge «50 à 64 ans» et par la grandeur (résiduelle) «65 ans et plus». Les personnes de «60 ans et plus» sont donc désormais ramenées à la classe d’âge «60 à 64 ans». Grâce à cette modification, les taux de chômage de ces catégories sont plus proches de la réalité. Ils augmentent au niveau national de façon ponctuelle au mois de juin de +0,2 point de pourcentage chez les personnes de 50 à 64 ans et de 0,8 point de pourcentage chez les personnes de 60 à 64 ans.

La classification par classes d’âge adaptée remplace intégralement la précédente dans la série chronologique.


Adresse pour l'envoi de questions

Fabian Maienfisch, Chef suppléant de la Communication et porte-parole SECO, tél. +41 58 462 40 20
Livia Willi, SECO, porte-parole, tél. +41 58 469 69 28

Veuillez adresser vos demandes de médias écrites à medien@seco.admin.ch



Auteur

Secrétariat d'Etat à l'économie
http://www.seco.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-75738.html