Remboursement des mesures visant à préserver la fertilité chez les personnes atteintes d’un cancer

Berne, 25.06.2019 - Le Département fédéral de l’intérieur (DFI) a décidé que l’assurance obligatoire des soins (AOS) rembourserait désormais les mesures destinées à préserver la fertilité chez les personnes atteintes d’un cancer. Les analyses du liquide céphalorachidien servant à diagnostiquer une démence font également partie des prestations prises en charge.

Il peut arriver que le traitement prévu pour une personne atteinte d’un cancer nuise au bon fonctionnement de ses ovaires ou de ses testicules. Dans ce cas-là, les spermatozoïdes, les ovaires ou les tissus ovariens peuvent être congelés (cryoconservation) et réutilisés après la thérapie. Désormais, l’AOS prend en charge ce type de méthodes utilisées chez les femmes et les hommes jusqu’à l’âge de 40 ans.

Démence : remboursement des analyses du liquide céphalorachidien
La démence se caractérise par une perte progressive des fonctions cognitives et des compétences au quotidien. La maladie d’Alzheimer en est la forme la plus courante. Entre 50 et 70 % des personnes concernées en sont atteintes. Des analyses cliniques et l’imagerie par résonance magnétique ne permettent pas toujours de diagnostiquer ou d’exclure la maladie. Cette dernière provoque des modifications spécifiques des structures protéiques du cerveau. Des protéines déterminées peuvent être analysées à partir du liquide céphalorachidien. Conjuguées à des examens cliniques, ces analyses permettent de poser un diagnostic plus fiable. Elles servent à distinguer la maladie d’Alzheimer des cas de démence pouvant être traités ainsi que des autres maladies ayant des symptômes similaires (p. ex., dépression). Les analyses permettent également un diagnostic et un traitement précoces afin de ralentir l’évolution de la maladie et de soulager les symptômes. En outre, si la maladie est diagnostiquée rapidement, le patient peut prendre des décisions concernant son avenir, alors que ses capacités cognitives le lui permettent encore.

Ces nouveaux examens ont été ajoutés à la liste des analyses (LA). Dans de nombreux cas, ils peuvent remplacer la tomographie par émission de positons, plus onéreuse et aussi utilisée lors de diagnostics complémentaires de la démence.

En plus de l’inscription de ces prestations, d’autres modifications ont été apportées à l’ordonnance sur les prestations de l’assurance des soins (OPAS) et à ses annexes (annexe 1, liste des moyens et appareils, liste des analyses).


Adresse pour l'envoi de questions

Office fédéral de la santé publique, Communication, +41 58 462 95 05, media@bag.admin.ch



Auteur

Secrétariat général DFI
http://www.edi.admin.ch

Office fédéral de la santé publique
http://www.bag.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-75568.html