Entretien entre le conseiller fédéral Ignazio Cassis et le ministre des affaires étrangères slovaque Miroslav Lajčák au sujet de la coopération multilatérale et de la sécurité en Europe

Berne, 16.05.2019 - Lors de sa visite de travail en Slovaquie, le conseiller fédéral Ignazio Cassis a rencontré le ministre des affaires étrangères slovaque Miroslav Lajčák à Bratislava. Les deux homologues ont souligné l’évolution positive des relations bilatérales et échangé à propos de l’accord institutionnel entre la Suisse et l’UE. La sécurité et le travail de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), dont le ministre des affaires étrangères Miroslav Lajčák est le président en exercice, figuraient au centre des discussions sur la coopération multilatérale. Par ailleurs, la Slovaquie dirige actuellement le groupe de Visegrád (République tchèque, Hongrie, Pologne, Slovaquie) et assumera prochainement la présidence de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Lors de leur rencontre, le conseiller fédéral Ignazio Cassis et le ministre des affaires étrangères Miroslav Lajčák ont notamment parlé de la situation en Ukraine. Les mesures devant permettre de restaurer la confiance dans ce conflit et de désamorcer la situation comptent au nombre des priorités de la présidence slovaque. La Suisse soutient les efforts en vue d’un règlement pacifique du conflit et met notamment sept experts à la disposition de la mission d’observation de l’OSCE en Ukraine. De janvier à avril 2019, elle a en outre assumé la présidence du Forum pour la coopération en matière de sécurité, qui appuie entre autres la lutte contre la prolifération des armes de petit calibre illicites. Le conseiller fédéral Ignazio Cassis et le ministre des affaires étrangères Miroslav Lajčák ont convenu que l’OSCE a besoin du processus de réforme en cours destiné à améliorer l’efficacité de l’organisation du travail afin de s’adapter à son rôle toujours plus important. Le ministre des affaires étrangères slovaque a salué à ce propos le soutien de la Suisse, notamment le travail du secrétaire général de l’OSCE, le diplomate suisse Thomas Greminger.

Les relations entre la Suisse et l'UE ont également occupé une place importante au cours de l’entretien. Le ministre Miroslav Lajčák a réaffirmé les attentes de l’UE vis-à-vis de l’accord institutionnel et s’est informé sur l’état de la contribution à l’élargissement. Le conseiller fédéral Ignazio Cassis a évoqué la large consultation publique sur l’accord institutionnel, a rappelé le traitement discriminatoire de l’UE en matière d’équivalence boursière et a informé le ministre des affaires étrangères slovaque des débats parlementaires relatifs à la deuxième contribution de la Suisse à l'UE élargie. De 2007 à 2017, la Suisse a mis en œuvre et fait aboutir 21 projets en Slovaquie dans le cadre de la contribution à l’élargissement, pour un montant total de 67 millions de francs.

Le conseiller fédéral a également rappelé le centenaire du multilatéralisme (création de la Société des Nations à Genève en 1919) et l’importance particulière de ce dernier pour les petits pays. Les deux homologues ont souligné qu’une action multilatérale forte doit davantage se concentrer sur les tâches principales. Outre les thèmes habituels, notamment dans le domaine de la prévention des conflits, de nouveaux défis apparaissent, par exemple en ce qui concerne la numérisation : « Sur certaines questions, nous  devons réinventer le multilatéralisme, afin qu’il puisse remplir son rôle au XXIe siècle. »

Le conseiller fédéral Ignazio Cassis et le ministre des affaires étrangères Miroslav Lajčák ont également abordé la question du travail du Conseil de sécurité de l’ONU et celle des réformes que l’ONU a entreprises pour renforcer sa capacité d’action.

La rencontre d’aujourd’hui s’inscrit dans une dynamique d’échanges intervenant régulièrement entre des membres des gouvernements, des administrations et des parlements de ces deux États. Les échanges commerciaux entre la Suisse et la Slovaquie ont triplé depuis l’année 2000, atteignant un volume de près de 1,7 milliard de francs en 2018. Quelque 70 entreprises suisses sont aujourd’hui en activité en Slovaquie. Les relations commerciales sont bonnes mais pourraient être encore meilleures selon le conseiller fédéral Ignazio Cassis, qui a rappelé la nécessité de mettre à jour l’accord de protection des investissements.


Adresse pour l'envoi de questions

Information DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: +41 58 462 31 53
E-Mail: info@eda.admin.ch
Twitter: @EDA_DFAE



Auteur

Département fédéral des affaires étrangères
https://www.eda.admin.ch/eda/fr/dfae.html

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-75082.html