Se prémunir ensemble contre les catastrophes naturelles: la conférence internationale sur la réduction des risques de catastrophe s’ouvrira demain à Genève

Berne, 14.05.2019 - Le 15 mai, la Plateforme mondiale pour la réduction des risques de catastrophe (Global Platform for Disaster Risk Reduction, GPDRR), une conférence internationale sur la réduction des risques de catastrophe, sera ouverte par le directeur de la DDC Manuel Sager. Plus de 4000 spécialistes issus de quelque 150 pays débattront de la politique mondiale en matière de prévention des catastrophes naturelles. Leurs conclusions serviront d’orientation pour la politique de l’ONU dans ce domaine.

Du 15 au 17 mai 2019, Genève accueillera la plus grande conférence dédiée à la réduction des risques de catastrophe. L’urgence est grande, tout comme l’est la nécessité de disposer de mécanismes appropriés: les vagues de chaleur en Inde et en Chine, les incendies de forêt en Californie ou les pertes économiques liées aux séismes en Asie s’amplifient, des évènements qui affectent la nature, l’environnement et toutes les activités humaines. Les catastrophes naturelles forcent – chaque jour – 50 000 personnes à abandonner leur foyer. Il est indispensable d’agir ensemble pour éviter souffrance et détresse aux populations concernées et parce que la résilience est plus efficace en termes de coûts que la reconstruction après la catastrophe. Un dollar investi dans la prévention permet d’éviter des dommages pour un montant de quatre dollars, comme le montrent des études récentes.

La GPDRR est une conférence internationale organisée tous les deux ans dans un lieu différent. En 2019, elle a lieu à Genève, sous la présidence commune du Bureau des Nations Unies pour la réduction des risques de catastrophes (UNDRR) et du gouvernement suisse. La conférence offre un forum à des spécialistes des secteurs public et privé, du monde scientifique et de la société civile, sur la base d’un cadre d’action défini conjointement (Cadre d’action de Sendai pour la réduction des risques de catastrophe 2015-2030). Plus de 4000 personnes, issues de quelque 150 pays et parmi lesquelles figurent des représentants ministériels, participent à cette conférence, à Genève.

En sa qualité de représentant de la Suisse et de chef de la délégation suisse, Manuel Sager, directeur de la Direction du développement et de la coopération (DDC), ouvrira la GPDRR. Le titre de secrétaire d’État lui a été conféré pour la durée de la conférence. La délégation suisse officielle se compose de 18 personnes, dont des représentants de la DDC, de l’Office fédéral de la protection de la population (OFPP), de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) et de l’Office fédéral de météorologie et de climatologie (MétéoSuisse). La Division Nations Unies et organisations internationales (DOI), le Secrétariat d’État à l’économie (SECO) et la Plate-forme nationale «Dangers naturels» (PLANAT) y sont également représentés. Dans la délégation figurent en outre le maire de la ville de Genève et la présidente de la commune de Bregaglia. Enfin, elle compte aussi parmi ses membres des représentants de la Croix-Rouge suisse (CRS), de la Zurich Assurances et de l’EPF de Zurich.

De nombreux offices fédéraux participent à la GPDRR et aux diverses manifestations organisées en marge de celle-ci. Dans le cadre de la «plateforme d’innovation», les organes de la Confédération spécialisés dans les dangers naturels, MétéoSuisse, l’OFEV, l’Institut pour l’étude de la neige et des avalanches (Institut für Schnee- und Lawinenforschung, SLF) et le Service sismologique suisse (SSS) présenteront avec l’OFPP leur collaboration dans le domaine des alertes aux dangers naturels, depuis la collecte et le partage de données de mesure jusqu’à l’établissement et la diffusion de produits d’alerte à destination de la population, des autorités et de spécialistes.

Les conclusions de la conférence organisée à Genève enrichiront les discussions du Forum politique de haut niveau sur le développement durable qui aura lieu en juillet à New York et celles du Sommet mondial sur le climat, dont le secrétaire général de l’ONU António Guterres a annoncé la tenue en septembre 2019 à New York. La conférence de Genève constitue pour la communauté internationale la prochaine occasion de faire progresser la mise en œuvre des objectifs de l’Agenda 2030 pour le développement durable (objectifs de développement durable) et des engagements pris lors du sommet de Paris sur le climat.


Adresse pour l'envoi de questions

Communication DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: +41 58 462 31 53
E-Mail: kommunikation@eda.admin.ch
Twitter: @EDA_DFAE



Auteur

Département fédéral des affaires étrangères
https://www.eda.admin.ch/eda/fr/dfae.html

Secrétariat d'Etat à l'économie
http://www.seco.admin.ch

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-75028.html