OSCE : fin de la présidence suisse du Forum pour la coopération en matière de sécurité

Berne, 11.04.2019 - La présidence suisse du Forum de l’OSCE pour la coopération en matière de sécurité (FCS) s’est achevée le 10 avril 2019. Dans un contexte de tensions politiques dans l’espace de l’OSCE, des dialogues ont lieu chaque semaine depuis le début de l’année sur les questions de la sécurité et de la stabilité politiques et militaires. Dans son rôle de médiatrice, la Suisse a contribué au renforcement du dialogue multilatéral en matière de politique de sécurité et de coopération politico-militaire.

Au cours des dix dialogues de sécurité menés depuis le début de sa présidence le 16 janvier 2019, la Suisse avait pour objectif principal de créer des conditions favorables à une meilleure mise en œuvre des instruments de l’OSCE existants destinés à renforcer la confiance et la sécurité dans l’espace de l’organisation. Des aspects constructifs liés à l’actualité politique, mais également des questions relevant traditionnellement de la dimension politico-militaire de l’OSCE y ont été développés. Les dialogues ont permis de présenter différentes possibilités de réglementer les entreprises militaires et de sécurité privées sur le plan national. Pour ce qui est des caractéristiques des guerres modernes, les discussions ont pris en compte les impératifs du droit international et de la protection des populations civiles. Le forum a également encouragé une conception commune des normes internationales et nationales en matière de prolifération des armes de petit calibre et de stockage des munitions conventionnelles.

Compte tenu de la crise de confiance actuelle au sein de l’OSCE, la présidence a dû relever le défi de réaliser des progrès modestes, mais somme toute concrets, dans un contexte particulièrement bloqué. La présidence suisse du FCS s’est efforcée de renforcer la conception commune des 57 États participants quant à la pertinence des instruments et des mécanismes de l’OSCE. L’objectif a été atteint dans la mesure où de nombreux États participants ont souligné leur volonté d’utiliser avec une plus grande efficacité les instruments existants destinés à renforcer la confiance et la sécurité et de soutenir les initiatives dans ce domaine. En outre, la mise à profit de l’expertise nationale et internationale de l’ensemble des pays de l’OSCE (et au-delà) a permis de renforcer la culture du dialogue de ce forum capable de prendre des décisions. La présidence a également eu recours à des moyens de procédure, tels qu’une restructuration des processus existants pour renforcer la dynamique de travail du forum.

Grâce à cette présidence et à l’important travail de suivi, la Suisse peut apporter une plus-value concrète au dialogue sur la politique de sécurité dans le cadre de la sécurité européenne et souligner son engagement de médiatrice proactive au sein de l’OSCE. Pour ce faire, elle suit l’objectif qu’elle s’était fixé lors de la présidence de l’OSCE en 2014, à savoir la construction d’une communauté de sécurité au service des individus.

Le DFAE a étroitement collaboré avec le DDPS pour la préparation et le suivi de la présidence. Celle-ci a été inaugurée le 16 janvier par la secrétaire d’État du DFAE Pascale Baeriswyl et s’est achevée le 10 avril en présence du divisionnaire Claude Meier, chef de l’État-major de l’armée. Conformément au principe de rotation du forum, le Tadjikistan remplacera la Suisse à la présidence dès le mois de mai 2019.


Adresse pour l'envoi de questions

Information DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: +41 58 462 31 53
E-Mail: info@eda.admin.ch
Twitter: @EDA_DFAE



Auteur

Département fédéral des affaires étrangères
http://www.eda.admin.ch/eda/fr/home/recent/media.html

Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports
http://www.vbs.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-74672.html