Bons offices: le conseiller fédéral Ignazio Cassis signe un arrangement concernant un mandat de puissance protectrice pour les États-Unis au Venezuela

Berne, 05.04.2019 - La Suisse est chargée de représenter les intérêts des États-Unis d’Amérique au Venezuela. À cette fin, le conseiller fédéral Ignazio Cassis et l’ambassadeur des États-Unis Edward T. McMullen ont signé un arrangement le vendredi 5 avril 2019 à Berne. La mise en œuvre du mandat de puissance protectrice dépend encore du consentement du Venezuela.

Dans le cadre de sa visite à Washington début février 2019, le conseiller fédéral Ignazio Cassis avait évoqué la possibilité d'assumer un mandat de ce type lors de sa rencontre avec le secrétaire d’État américain Mike Pompeo et le conseiller à la sécurité nationale John Bolton. Mi-mars 2019, le gouvernement des États-Unis a officiellement demandé au DFAE d’exercer un mandat de puissance protectrice au Venezuela.

Ce mandat offre à la Suisse la possibilité de contribuer activement à l’apaisement des tensions entre les deux pays et de jouer un rôle constructif pour la stabilité régionale. Cette stabilité est également dans l’intérêt des pays limitrophes du Venezuela.

Le jeudi 4 avril 2019, le Conseil fédéral a donné son feu vert au mandat. La représentation des intérêts concerne principalement les prestations consulaires des États-Unis au Venezuela. Le Venezuela va désormais examiner de manière approfondie la teneur du mandat confié à la Suisse. Dès que le Venezuela l’aura accepté, le mandat de puissance protectrice entrera en vigueur.

Une longue tradition de bons offices

La diplomatie suisse bénéficie d’une longue expérience en matière de représentation d’intérêts étrangers. Lorsque deux États rompent leurs relations diplomatiques, la Suisse assume, s’ils le souhaitent, une partie de leurs fonctions consulaires et – selon le cas – diplomatiques. Le Conseil fédéral a mis ces mandats en exergue dans sa stratégie de politique étrangère 2016-2019 et en a rendu compte dans le rapport sur la politique extérieure 2018, dont le Parlement vient de prendre connaissance.

La Suisse a représenté les intérêts de plus de 35 États durant la Seconde Guerre mondiale en assumant plus de 200 mandats ponctuels. Elle exerce aujourd’hui encore six mandats de cette nature, lesquels portent sur la défense des intérêts des États-Unis en Iran, de la Russie en Géorgie, de la Géorgie en Russie, de l’Iran en Arabie saoudite, de l’Arabie saoudite en Iran et de l’Iran en Égypte. Jusqu’à 2015, elle assurait également la défense des intérêts des États-Unis à Cuba, et inversement.


Adresse pour l'envoi de questions

Information DFAE
Tél. +41 58 462 31 53
info@eda.admin.ch


Auteur

Conseil fédéral
https://www.admin.ch/gov/fr/accueil.html

Département fédéral des affaires étrangères
https://www.eda.admin.ch/eda/fr/dfae.html

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-74595.html