L’élimination des armes à sous-munitions de l’armée suisse est terminée

Berne, 19.03.2019 - Au cours des dernières années, l’armée a éliminé ses stocks d’armes à sous-munitions. La quantité de projectiles éliminés équivaut à 9000 tonnes de munitions. Dans le cadre de la convention sur les armes à sous-munitions entrée en vigueur en 2013, la Suisse s’était engagée contractuellement à éliminer l’ensemble des munitions cargo de l’armée suisse d’ici fin 2020.

Les armes à sous-munitions (également appelées projectiles cargo ou cluster munitions, en anglais) sont des obus composés d’une munition mère qui, une fois tirée, disperse une quantité variable de sous-munitions (submunition, bomblets) pour combattre une cible sur une vaste surface.  L’emploi des armes à sous-munitions a de graves répercussions humanitaires en raison du taux élevé d’obus non éclatés, qui continuent de faire des victimes dans la population civile des années après la fin du conflit et entravent considérablement la reconstruction d’un pays.

Conscients de ces lourdes conséquences humanitaires, 120 États ont, à ce jour, accepté la convention sur les armes à sous-munitions et décidé d’interdire ces dernières complètement. La convention a été ratifiée en 2012 par la Suisse, pour qui elle a pris effet au 1er janvier 2013. Ce faisant, la Confédération s’est engagée à éliminer les munitions cargo de l’armée suisse d’ici fin 2020.

Entre 1988 et 1999, l’armée suisse a acquis par tranches un total de 202 000 projectiles cargo pour quelque 626 millions de francs suisses. Il s’agissait de projectiles cargo pour lance-mines de 12 cm et de projectiles cargo de 15,5 cm pour l’obusier blindé M109.

L’élimination est terminée

Le dernier de ces projectiles a pu être éliminé de manière appropriée et respectueuse de l'environnement au cours de l’année 2018. La quantité de projectiles éliminés équivaut à environ 9000 tonnes de munitions. C’est la société allemande Nammo Buck qui avait obtenu le contrat lors de l’appel d’offres.

L’armée suisse conserve une cinquantaine de projectiles cargo pour assurer la formation des spécialistes du déminage et de l’élimination des munitions du centre de compétences DEMUNEX. Les spécialistes du DEMUNEX sont également envoyés en mission à l’étranger dans le cadre du déminage humanitaire. Il est donc important qu’ils disposent de connaissances techniques sur ce type de munitions.


Adresse pour l'envoi de questions

DDPS Communication
Palais fédéral Est
CH - 3003 Berne


Auteur

Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports
http://www.vbs.admin.ch

Armasuisse
http://www.ar.admin.ch/

Groupement de la Défense
http://www.vtg.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-74375.html