Étude nationale sur la cyberadministration de 2019: la population souhaite pouvoir voter en ligne

Berne, 05.03.2019 - La deuxième étude nationale sur la cyberadministration, qui a été publiée le 5 mars 2019, indique que la demande de prestations administratives électroniques est supérieure à l'offre de l'administration. Selon les résultats de cette enquête représentative, une majorité de la population suisse est d'avis que tous les électeurs devraient pouvoir voter en ligne.

L'étude nationale sur la cyberadministration publiée en 2019 par la direction opérationnelle de la cyberadministration suisse et le Secrétariat d'État à l'économie constitue la deuxième édition d'une enquête représentative conduite sur le thème de la cyberadministration auprès de la population, des entreprises et des administrations de Suisse. Pour cette édition, des entretiens qualitatifs ont été menés. Toutes les étapes de l'enquête – du questionnaire à l'analyse des résultats – ont été réalisées par l'institut de sondage indépendant DemoSCOPE. La première étude nationale sur la cyberadministration avait été publiée en 2017.

Les entreprises misent davantage sur les prestations électroniques de l'État que les particuliers

Une majorité de la population se montre ouverte à la cyberadministration. Plus de 60 % des personnes interrogées affirment effectuer l'ensemble ou au moins la moitié de leurs démarches administratives en ligne. Cette part passe à 73 % pour les entreprises. La grande majorité des entreprises ne rencontrent aucun problème lors de l'utilisation des services administratifs électroniques; seulement 8 % des entreprises sondées déclarent se heurter à des difficultés. Quant aux particuliers, le taux de réussite de l'exécution des démarches administratives en ligne est aussi très élevé: il atteint 90 %. Néanmoins, environ un quart des personnes interrogées mettent en exergue des aspects qui compliquent l'utilisation, notamment des préoccupations liées à la protection et à la sécurité des données, des problèmes pour trouver les offres et un manque d'explications.

L'offre de cyberadministration doit être développée

Grâce à la cyberadministration, les services administratifs de la Confédération, des cantons et des communes entendent améliorer la qualité de leurs prestations, répondre aux besoins de la population et optimiser leurs processus. Ils ne se voient cependant qu'à l'aube de la transformation numérique: 86 % des collaborateurs estiment que l'offre en ligne de leur service administratif mérite d'être développée, un avis que partagent la population et les entreprises. La grande majorité des personnes interrogées aimeraient pouvoir utiliser en ligne des prestations qui ne sont pas encore proposées sous forme numérique. Le vote électronique, par exemple, ne peut être utilisé à ce jour que par 2 % des électeurs, alors que 68 % sont d'avis qu'il devrait être ouvert à tous et 12 % voudraient qu'il ne soit accessible qu'aux électeurs souffrant d'un handicap et aux électeurs domiciliés à l'étranger.


Adresse pour l'envoi de questions

Gisela Kipfer
Kommunikationsverantwortliche ISB
+41 (0)58 465 04 64
gisela.kipfer@isb.admin.ch



Auteur

Unité de pilotage informatique de la Confédération
http://www.upic.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-74130.html