Air2030 - Claude Nicollier mandaté par le DDPS

Berne, 25.02.2019 - La conseillère fédérale Viola Amherd a chargé Claude Nicollier de lui livrer un deuxième avis sur le rapport d'experts «Avenir de la défense aérienne» de mai 2017. L'astrophysicien vaudois, ancien pilote militaire de milice (jusqu'en 2004), remettra en principe d'ici à la fin avril, à la cheffe du DDPS, une analyse externe et indépendante sur l'acquisition des moyens nécessaires à la protection de la population contre les menaces aériennes.

La cheffe du Département de la défense, de la protection de la population et des sports entend poursuivre l'acquisition de nouveaux avions de combat et d'un système de défense sol-air de longue portée. Avant de soumettre une proposition au Conseil fédéral, la conseillère fédérale Viola Amherd souhaite un deuxième avis, externe et indépendant, sur le rapport d'experts «Avenir de la défense aérienne» de mai 2017. L'astrophysicien, astronaute et professeur honoraire de l'EPFL Claude Nicollier a accepté le mandat proposé par la cheffe du DDPS.

Claude Nicollier, né à Vevey en 1944, est devenu chercheur en astrophysique après des études de physique à Lausanne, et d'astrophysique à Genève. Il a été également formé comme pilote militaire, pilote de ligne et pilote d'essais (Empire Test Pilot's School, Boscombe Down, Royaume Uni). Il a servi dans les forces aériennes suisses de 1966 à 2004, sur avions Venom, Hawker Hunter et F-5E Tiger. Il a aussi été pilote sur DC-9 auprès de la compagnie SWISSAIR pendant 3 ans, de 1974 à 1976. Sélectionné en 1978 dans le premier groupe d'astronautes de l'Agence Spatiale Européenne (ESA), il a rejoint le Johnson Space Center de la NASA à Houston pour une formation complète sur la Navette Spatiale américaine, dans le cadre d'un accord entre l'ESA et la NASA. Après plusieurs années de formation et d'accomplissement de tâches variées à Houston, il a effectué quatre missions dans l'espace entre 1992 et 1999, au cours desquelles il a passé plus de 1000 heures en orbite. Lors de sa dernière mission, il a effectué une sortie extravéhiculaire de plus de 8 heures pour effectuer des travaux de maintenance du télescope spatial Hubble. Actuellement membre du « Swiss Space Center » à Lausanne il est Professeur honoraire à l'EPFL et donne un cours au niveau Master intitulé « Space Mission Design and Operations ».

Au bénéfice d'un vaste réseau dans le monde aéronautique et scientifique tant en suisse et qu'à l'étranger, Claude Nicollier dispose également des connaissances nécessaires et d'un réseau approprié au sein de l'environnement sécuritaire et politique. Claude Nicollier, qui mènera cette analyse en parallèle à ses activités à l'EPFL, devrait rendre son rapport d'ici à la fin avril à la cheffe du DDPS.

Mandaté par la cheffe du DDPS, Claude Nicollier lui rapporte exclusivement et n'accordera de ce fait aucune interview aux médias ou au public pendant toute la durée des travaux.

Très attaché au principe de la milice qui repose sur l'idée selon laquelle le citoyen qui en a les capacités doit assumer des charges et des tâches publiques à titre extraprofessionnel et bénévole, Claude Nicollier versera ses honoraires à une œuvre de bienfaisance qui reste encore à déterminer.


Adresse pour l'envoi de questions

Renato Kalbermatten
Chef Communication DDPS
+41 58 464 88 75



Auteur

Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports
http://www.vbs.admin.ch

Groupement de la Défense
http://www.vtg.admin.ch

Armasuisse
http://www.ar.admin.ch/

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-74100.html