Message sur l’armée 2019 : amélioration des moyens d’exploration et modernisation de la logistique

Berne, 20.02.2019 - Lors de sa séance du 20 février 2019, le Conseil fédéral a approuvé le message sur l’armée 2019 destiné au Parlement. Les crédits d’engagement proposés visent principalement à améliorer les moyens d’exploration et à moderniser la logistique de l’armée. L’objectif est également de renouveler une partie du matériel militaire. Le Conseil fédéral propose d’investir environ deux milliards de francs, soit un montant comparable à celui des années précédentes.

Les crédits d’engagement que le Conseil fédéral propose au Parlement pour les investissements de l’armée sont répartis sur le programme d’armement (861 millions de francs), les crédits-cadres pour le matériel de l’armée (762 millions de francs) et le programme immobilier du DDPS (414 millions de francs).

Exploration : acquisition d’informations en terrain bâti et de nuit

Les moyens d’exploration sont envisagés en réaction à l’évolution des conflits, qui se déroulent de plus en plus en présence de la population civile, au milieu de zones toujours plus densément bâties. Pour protéger les gens et les infrastructures dans ces zones, l’armée a besoin d’informations fiables et précises sur la situation. De plus, elle doit aussi être en mesure d’accomplir ses tâches de nuit et en cas de mauvaise visibilité. Mais des lacunes persistent dans ces domaines.

Par conséquent, le Conseil fédéral propose de compléter par de nouvelles acquisitions les stocks d’intensificateurs de lumière résiduelle, d’appareils à image thermique et de dispositifs de visée laser (213 millions de francs). Cet équipement permettra de rechercher davantage d’informations en terrain bâti et de nuit ainsi que de saisir des cibles avec plus de précision. Le Conseil fédéral prévoit en outre de doter l’armée d’un système d’exploration tactique (380 millions de francs) qui lui permettra de traiter et de transmettre les informations avec davantage d’efficacité et d’acquérir aussi en terrain découvert des informations depuis un véhicule protégé.

Toujours en réaction à l’évolution des formes de conflit, le Conseil fédéral propose de remplacer le mortier 8,1 cm en service depuis plus de 40 ans (118 millions de francs). En effet, un mortier moderne sera plus rapide et plus précis à l’engagement et il permettra ainsi de limiter les dommages collatéraux en terrain bâti.

Logistique : modernisation et gestion plus efficiente des conteneurs

Dans le message sur l’armée 2019, le Conseil fédéral accorde aussi une place prépondérante à la logistique qu’il souhaite moderniser. À cet effet, il propose en particulier de renforcer l’infrastructure logistique en misant sur l’efficience en termes de gestion des conteneurs. Outre la rénovation et l’aménagement du site de Rothenburg, il prévoit ainsi d’y mettre en place un terminal pouvant accueillir 600 conteneurs (75 millions de francs). Le remplacement de vieux camions est elle aussi prévue (150 millions de francs).

Le programme immobilier du DDPS propose par ailleurs de mettre en œuvre la première étape de développement de la place d’armes de Thoune (84 millions de francs). L’objectif est d’y centraliser les écoles de maintenance, afin de fermer ultérieurement la place d’armes de Lyss. À Payerne, il est prévu de remplacer deux vieilles halles (85 millions de francs) qui ont grandement besoin d’être rénovées et qui ne répondent plus aux exigences techniques. Enfin, le Conseil fédéral soumet au Parlement un crédit-cadre pour des aménagements supplémentaires et diverses mesures de maintien de la valeur (170 millions de francs).

Renouvellement du matériel de l’armée

Comme les années précédentes, le Conseil fédéral propose dans le message sur l’armée les crédits-cadres pour le matériel de l’armée. L’équipement personnel des militaires ou le matériel pour l’aide au commandement et l’instruction sont notamment inscrits dans le crédit-cadre pour l’équipement personnel et le matériel à renouveler (440 millions de francs). D’autres crédits sont destinés aux études, essais et préparatifs d’achats (150 millions de francs) ainsi qu’aux munitions d’instruction et à la gestion des munitions (172 millions de francs).

Revalorisation des carrières de sous-officier

Outre les investissements dans l’armement et l’immobilier de l’armée, le Conseil fédéral soumet au Parlement une mesure visant à revaloriser la carrière de cadre. Depuis le 1er janvier 2018, date d’entrée en vigueur du développement de l’armée (DEVA), le Parlement a défini un système d’incitation supplémentaire pour les futurs sous-officiers supérieurs et officiers (art. 29a de la loi sur l’armée). Grâce à ce système, l’armée peut leur octroyer une contribution financière pour une formation militaire, qu’ils peuvent ensuite utiliser afin de suivre des formations civiles. Le Conseil fédéral entend désormais revaloriser la formation de cadre de l’échelon inférieur en octroyant aussi des indemnités de formation aux sous-officiers. Afin de mettre cette mesure en œuvre rapidement, il propose, à titre exceptionnel, une modification de la loi sur l’armée dans le cadre du message sur l’armée.


Adresse pour l'envoi de questions

Lorenz Frischknecht
Porte-parole du DDPS
+41 58 484 26 17



Auteur

Conseil fédéral
https://www.admin.ch/gov/fr/accueil.html

Armasuisse
http://www.ar.admin.ch/

Secrétariat général du DDPS
https://www.vbs.admin.ch/

Groupement de la Défense
http://www.vtg.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-74052.html