Le projet pilote « IFR sans ATC » mené à Grenchen s’arrêtera à la fin mars 2019

Berne, 12.02.2019 - L’aérodrome régional de Grenchen expérimente depuis le 30 mars 2017 une procédure de vol aux instruments sans recours au service du contrôle de la circulation aérienne dans le cadre d’un projet pilote. Ce projet, qui vise à évaluer la faisabilité de la procédure, s’arrêtera à la fin mars 2019. La recherche d’une solution « IFR sans ATC » permanente à Grenchen et sur d’autres aérodromes se poursuit néanmoins.

Les vols obéissant aux règles de vol aux instruments (IFR) sont en principe pris en charge par le service de la navigation aérienne. Or, les aérodromes régionaux peinent de plus en plus à financer l’entretien de leur propre service de navigation aérienne. Les coûts pourraient cependant être réduits si l’on parvenait à gérer les départs et les approches du trafic IFR sans service de la navigation aérienne. Afin de déterminer si cette solution était faisable sans abaisser le niveau de sécurité, un projet pilote « IFR sans ATC » a été mis sur pied à l’aérodrome de Grenchen.

Le projet pilote a montré que cette procédure pouvait donner lieu à des conflits entre le trafic IFR au départ de Grenchen et le trafic IFR de l’aéroport de Berne. La pénurie de personnel chez Skyguide et la concomitance d’autres projets ont en outre perturbé le déroulement du projet au point que l’OFAC a dû intervenir à plusieurs reprises dans l’urgence et en mobilisant d’importantes ressources pour ordonner des ajustements d’envergure.

Le service de la navigation aérienne est maintenant de nouveau assuré aux heures de pointe entre 9h00 et 17h00. Aux heures creuses où Skyguide ne fournit pas de services de navigation aérienne, la zone à utilisation obligatoire de radio (RMZ) mise en place durant le projet pilote sera maintenue. A l’intérieur d’une RMZ, les pilotes sont tenus de s’annoncer par radio. Cette mesure accroît la sécurité aux heures où le trafic se déroule selon les règles de vol à vue. Flugplatz Grenchen AG dispose désormais de davantage de temps pour combler le déficit de sécurité et instaurer durablement la procédure « IFR sans ATC ».

Les enseignements tirés du projet pilote seront utiles pour d’autres projets de même nature. L’OFAC est disposé à évaluer les projets qui lui seront soumis, y compris par d’autres aérodromes, et à offrir dans la mesure du possible une assistance technique.


Adresse pour l'envoi de questions

Pour les professionnels des médias:
Service de presse OFAC: 058 464 23 35


Auteur

Office fédéral de l'aviation civile
http://www.bazl.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-73950.html