Donald Trump, Roger Federer et l’aigle bicéphale ont influencé l’image de la Suisse à l’étranger en 2018

Berne, 18.12.2018 - Les médias internationaux et les réseaux sociaux ont donné cette année une image de la Suisse diversifée etpositive. La perception de la Suisse à l’étranger a été surtout marquée par le Forum économique mondial et par la visite de Donald Trump à Davos, dont la résonance a été forte. Le sport helvétique a également bénéficié d’une importante couverture médiatique à l’étranger, tout comme le traitement des questions migratoires liées à la Suisse, ou encore sa politique européenne et les tensions ponctuelles avec la Russie et l’Espagne.

Les résultats de sportifs suisses, à l’image de Roger Federer ou de l’équipe nationale de football, le pôle de recherche scientifique helvétique et le Forum économique mondial ont contribué en 2018 à donner une image positive de la Suisse dans les médias étrangers et sur Twitter. Des sujets de société comme le projet de loi contre la discrimination des homosexuels ont aussi influencé de manière ponctuelle l’image de la Suisse, le plus souvent positivement. L’ambassadeur Nicolas Bideau, chef de Présence Suisse au Département fédéral des affaires étrangères, tire un bilan positif de l’année écoulée. «Donald Trump à Davos, Roger à l’Open d’Australie et l’aigle bicéphale lors de la Coupe du Monde en Russie ont été les moteurs de l’image de la Suisse en 2018. Ils témoignent de son ouverture au monde, de sa compétitivité, de son engagement et de sa diversité culturelle. Ce tableau très diversifié reflète l’ADN de la Suisse, tant du point de vue politique, économique, sportif que social.»

Les comptes rendus du traitement de la question migratoire et de l’intégration ont également influencé la perception de la Suisse à l’étranger. Les signes de l’aigle bicéphale affichés lors de la rencontre de Coupe du Monde Serbie–Suisse et le débat sur la double nationalité des joueurs de l’équipe nationale de football qui a suivi ont monopolisé l’attention des médias. Le refus de la municipalité lausannoise d’accorder la naturalisation à un couple musulman et l’interdiction de se dissimuler le visage adoptée par le canton de Saint-Gall ont fait l’objet d’une certaine couverture médiatique.

Le dossier européen a également contribué à la visibilité de la Suisse. Les négociations portant sur un accord-cadre institutionnel et la limitation dans le temps de la reconnaissance d’une équivalence de la Bourse suisse par l’UE ont régulièrement été évoqués par les médias internationaux, tout comme les tensions ponctuelles autour de la question des bilatérales. La décision du Conseil fédéral de renoncer, pour l’instant, à parapher le texte de l’accord institutionnel et de mener une consultation sur le projet d’accord a été repris ponctuellement et avec une tonalité principalement neutre dans les médias européens. Deux États également ont été au centre de l’attention médiatique: la Russie, en raison d’activités d’espionnage présumées, et l’Espagne, en raison du séjour en Suisse de séparatistes catalans.

Les votations populaires ont, cette année encore, suscité un certain intérêt à l’étranger. Des sujets qui nourrissent le débat public dans d’autres pays ont été abondamment traités par les médias à l’image des initiatives No Billag et Monnaie pleine. L’initiative pour les vaches à cornes a également rencontré un certain écho. 

En revanche, la place financière helvétique a été moins présente dans les médias étrangers que les années précédentes. Les articles qui lui ont néanmoins été consacrés se sont révélés plus positifs que par le passé, en raison notamment de l’évocation fréquente de thèmes comme l’échange automatique de renseignements ou l'avènement des technologies numériques.

L’analyse annuelle établie par Présence Suisse montre que différents types de médias ont un impact décisif sur l’image de la Suisse. Selon l’ambassadeur Nicolas Bideau, «l’évolution rapide des technologies tend à effacer les frontières traditionnelles dans le domaine de l’utilisation des médias. Elle a également une impact sur la constitution de l’image. La perception de la Suisse à l’étranger est toujours plus le fruit des interactions entre les médias étrangers et les réseaux sociaux. Nous en tenons compte également dans la définition de la stratégie de communication internationale de la Suisse.»


Adresse pour l'envoi de questions

Information DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: +41 58 462 31 53
Fax: +41 58 464 90 47
E-Mail: info@eda.admin.ch



Auteur

Département fédéral des affaires étrangères
http://www.eda.admin.ch/eda/fr/home/recent/media.html

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-73452.html