Succès dans la lutte contre l’épizootie de CAE : les chèvres suisses sont indemnes

Berne, 13.12.2018 - L’arthrite encéphalite caprine (CAE), une maladie inflammatoire frappant la population caprine, a été éradiquée de Suisse après trente ans de lutte. Une étape importante a donc été franchie. C’est ce qu’indiquent les résultats d’un contrôle par sondage réalisé sur plusieurs années dans la population caprine.

La nouvelle est réjouissante : il n’y a pas de nouveaux cas de CAE selon les résultats d’un contrôle par sondage de la population caprine réalisé sur trois ans. En effet, aucun virus responsable de la maladie n'a été décelé dans les plus de 2400 exploitations caprines testées du pays. Après plus de trente ans de lutte, l’épizootie est donc officiellement éradiquée de Suisse.

La CAE est une maladie virale des chèvres. Elle est généralement responsable d’inflammations des articulations et de la mamelle, et plus rarement de pneumonies. Elle peut aussi, dans de très rares cas, causer des encéphalites chez les chevreaux. La voie de transmission principale de la maladie est l’absorption de colostrum ou de lait contenant l’agent pathogène par les cabris nouveau-nés. La maladie n'est pas dangereuse pour l'homme.

Une éradication obtenue après de longues années de lutte

Au début des années 80, la CAE était une maladie très répandue en Suisse. Quelque 75 % des chèvres suisses étaient infectées par le virus. Près d’un tiers d’entre elles développaient la maladie. Chaque année, 5 à 10 % du cheptel caprin devaient être conduits à l’abattoir. Les pertes économiques pour les éleveurs étaient élevées.

Cette situation explique le lancement en 1984 d’un programme d’éradication. C’est grâce à une lutte sur tout le territoire national, qu’il a été finalement possible de réduire la prévalence de chèvres positives à moins de 1% ces dernières années. Plus aucun cas clinique de CAE n’a été observé depuis la moitié des années 90. L’épizootie fait l’objet d’une lutte obligatoire en Suisse et d’une surveillance active depuis 1998.

Un combat gagné

Cette éradication est un grand succès. Elle a été possible grâce à l’engagement sans faille et au travail énorme accompli par toutes les personnes concernées. Nombreux ont été les éleveurs qui ont subi de lourdes pertes.

L’éradication de l’épizootie permet de mettre un terme au programme de surveillance active de la maladie. Cependant, l’obligation d’annoncer toute suspicion et toute apparition de cas de CAE chez les chèvres demeure. Les dispositions régissant les importations de chèvres restent inchangées.


Adresse pour l'envoi de questions

Office fédéral de la sécurité alimentaire et
des affaires vétérinaires (OSAV)
Service médias
Tél. 058 463 78 98
media@blv.admin.ch



Auteur

Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires
http://www.blv.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-73373.html