Dialogue, prévention et renforcement de la confiance : la Suisse réaffirme le rôle central de l’OSCE pour d’avantage de sécurité en Europe

Berne, 06.12.2018 - La secrétaire d’Etat aux affaires étrangères, Pascale Baeriswyl, a participé le 6 décembre 2018 au Conseil ministériel de l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE), le principal organe de décision et de direction de l’OSCE. En marge de la réunion, la secrétaire d’Etat a mené divers entretiens bilatéraux. Dès le 1er janvier 2019 et pour quatre mois la Suisse reprendra la présidence du Forum pour la coopération en matière de sécurité de l’OSCE.

Invitée par l’Italie, qui assure la présidence en exercice de l’OSCE, la secrétaire d’Etat Pascale Baeriswyl s’est rendue à Milan le 6 décembre pour participer au Conseil ministériel de l’organisation. Cette année, la rencontre était axée sur le dialogue sur la sécurité en Europe, les différents conflits régionaux, dont en particulier le conflit dans l’est de l’Ukraine et les tensions autour du détroit de Kertch.

La Suisse est d’avis que l’OSCE est de nature à jouer un rôle fondamental dans la gestion de crises. Le conflit dans l’est de l’Ukraine montre que l’organisation dispose des instruments nécessaires pour favoriser une déescalade et la gestion active des conflits. Ainsi, la Mission spéciale d’observation de l’OSCE dans l’est de l’Ukraine qui est chargée de recueillir des informations objectives sur la situation dans l’est de l’Ukraine, de surveiller sur place l’application du cessez-le-feu et de faciliter des cessez-le-feu locaux, concourt de manière décisive à empêcher l’augmentation des tensions. La Suisse s’engage dans cette mission depuis ses débuts en 2014. Elle a notamment mis à disposition pendant plus de quatre ans le chef adjoint de cette mission, en la personne de Alexander Hug.

La Suisse continue de s’engager pour que les capacités d’action de l’OSCE soient renforcées et pour que l’OSCE, comme plate-forme de dialogue, soit davantage utilisée par tous les Etats pour prévenir des conflits armés dans la région de l’OSCE. C’est ce message qu’a délivré la secrétaire d’Etat à Milan.

La Suisse reprendra par ailleurs dès le 1er janvier 2019 et pour quatre mois la présidence du Forum pour la coopération en matière de sécurité. Cet organe, l’une des plateformes permanentes de l’OSCE, s’emploie à accroître la sécurité et la stabilité militaires en Europe. Entre outre, il aide à mettre en œuvre des mesures importantes de confiance et de sécurité régissant l’échange d’informations militaires et la vérification mutuelle entre les États, ainsi qu’en assurant un contrôle démocratique des forces de sécurité.

En marge de la réunion, la secrétaire d’Etat devait également avoir des entretiens bilatéraux avec, notamment, les ministres des affaires étrangères de Moldavie et d’Andorre, ainsi qu’avec le secrétaire général de l’OSCE, le Suisse Thomas Greminger.

Chaque année, en décembre, le Conseil ministériel définit les grandes lignes de l’action future de l’organisation. Plus de 40 ministres des affaires étrangères ont participé à la rencontre. La secrétaire d’Etat Baeriswyl y remplaçait le conseiller fédéral Ignazio Cassis, retenu à Berne en raison des élections au Conseil fédéral. Le 1er janvier 2019, la Slovaquie prendra la présidence de l’OSCE. La Suisse a assumé la Présidence en exercice de l’OSCE en 2014.


Adresse pour l'envoi de questions

Information DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: +41 58 462 31 53
Fax: +41 58 464 90 47
E-Mail: info@eda.admin.ch


Auteur

Département fédéral des affaires étrangères
http://www.eda.admin.ch/eda/fr/home/recent/media.html

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-73281.html