L’armée réduit ses prestations d’entretien des textiles

Berne, 29.11.2018 - Il y a quelques années, les deux centres textiles de l’armée à Sursee et à Thoune, ainsi que le site de Payerne, traitaient encore près de 5000 tonnes de linge par an, une quantité de lessive qui a progressivement diminué pour se fixer à environ 3000 tonnes. Cette réduction a pour conséquence des transferts internes mais aussi la diminution de moitié du travail en sous-traitance confié à des institutions sociales.

Les changements de gestion du matériel et l’automatisation des processus ont eu pour effet une réduction marquée du temps consacré à l’entretien des textiles à l’armée. Le modèle à deux écoles de recrues par an et la nouvelle répartition de l’équipement personnel en sont aussi une cause. Sacs de couchage, sacs à dos de combat et gamelles sont désormais confiés aux bons soins des militaires. Jusqu’à présent, afin de garantir les normes d’hygiène, le matériel devait être lavé par l’armée après chaque service, un processus qui se traduisait également par un nombre de réparations plus élevé.

Cette année, la charge de travail globale liée à l’entretien des textiles a de nouveau chuté de près de 20 %. En effectuant des transferts de personnel, il est possible de faire exécuter à l’interne des tâches de maintenance auparavant externalisées. Par conséquent, une vingtaine d’institutions sociales ont été informées que le volume du travail qui leur était confié jusqu’ici sera réduit de moitié, voire complétement, en 2019. Les contrats ont été adaptés dans ce sens.


Adresse pour l'envoi de questions

Daniel Reist
Porte-parole de l'armée
+41 58 464 48 08


Auteur

Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports
http://www.vbs.admin.ch

Groupement de la Défense
http://www.vtg.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-73146.html