Session fédérale des jeunes 2018

Berne, 10.11.2018 - Berne, 10.11.2018 - Allocution du Conseiller fédéral Ignazio Cassis lors de la Session fédérale des jeunes 2018 - Seul le texte prononcé fait foi

Madame la présidente,
Chères toutes et tous,
C’est un plaisir de me retrouver dans cette salle du Parlement que j’ai fréquenté pendant 10 ans entre 2007 et 2017 comme parlementaire et depuis une année comme conseiller fédéral. 
Le plaisir est encore plus grand de voir ces bancs remplis pour une fois uniquement de jeunes gens. D’habitude, il y a plus de cheveux gris dans les rangs. Quand il y a encore des cheveux!
1. Un tessinois au Conseil Fédéral
J’ai lu l’histoire de votre session des jeunes et j’ai appris avec plaisir que sa première édition datait de 1991 - année du 700ème anniversaire de la Confédération.
C’est Flavio Cotti, alors président de la Confédération, qui avait ouvert cette première session des jeunes.
Je suis très fier d’être le second conseiller fédéral tessinois à inaugurer votre session ! Je trouve toutefois qu’il serait souhaitable qu’il y ait un peu plus de conseillers fédéraux italophones à le faire. Un tous les 27 ans, c’est bien peu !
La politique suisse vit de la diversité. De la diversité des âges et des générations, de la diversité des genres et aussi de la diversité culturelle.C’est pour cela - entre autres choses – que j’ai été élu. Premier bilan après une année d’exercice de ma fonction : je constate que l’élection d’un italophone a déjà bien changé les choses. Pensons, par exemple, à tout le débat sur la manière – le style – de faire de la politique.
Quand on me dit que j’ai parfois un style provocateur, je réponds que je fais de la politique comme on la fait au Tessin. Avec vivacité, en ne se gênant pas de poser des questions même lorsqu’elles dérangent un peu ! 
Au Tessin aussi, mon élection a eu un effet positif. Elle a rapproché les gens du reste de la Suisse et de cette Berne fédérale souvent critiquée dans mon canton. Même les plus sceptiques reconnaissent aujourd’hui que c’est un avantage d’avoir un représentant de leur canton au Conseil fédéral.
2. Die Jugendsession
Es hat mich auch interessiert, mit welchen Themen Sie sich während dieser Session befassen werden. Und ich sehe eine gewisse Kontinuität in den Anliegen der Jugendlichen.
Was stelle ich fest, wenn ich noch einmal zurückblicke auf die erste Ausgabe der Jugendsession?
Dass Ihre Vorgängerinnen und Vorgänger vor fast dreissig Jahren über die freie Wahl zwischen Militär- und Zivildienst gesprochen haben. Auch Sie werden sich dieses Jahr mit dem Dienstpflichtsystem befassen.
1991 sprach sich das Jugendparlament für den Beitritt der Schweiz zur UNO und zur Europäischen Gemeinschaft (EG) aus. Die erste Forderung ging in Erfüllung, die zweite nicht. Das Thema ist nach wie vor aktuell. Die Beziehung der Schweiz zu Europa steht in diesem Jahr weit oben auf ihrer Agenda.
Auch Umweltfragen beschäftigten die Jugendlichen bereits vor fast dreissig Jahren. Und sie sind weiterhin ein wichtiges Anliegen.

Ihre Vorgängerinnen und Vorgänger diskutierten über Abfall und Umwelt. Auch dieses Thema ist geblieben, werden Sie doch über Verpackungen im Detailhandel debattieren.
Zu den Anliegen, die Jugendliche seit jeher interessieren, haben Sie neuere Themen hinzugefügt, welche die positiven oder negativen Entwicklungen in der Gesellschaft verdeutlichen:
 
Zum Beispiel:

1) Verantwortungsbewusste Unternehmensführung. Nicht nur einzelne Menschen müssen Verantwortung übernehmen, sondern auch Unternehmen. Und müssen sich diese im Ausland gleich verhalten wie im Inland? Oder geniessen sie aus internationalen Wettbewerbsgründen mehr Freiheiten?

Beispiel 2: Terrorismusbekämpfung in der Schweiz. Nach der Zunahme der Terroranschläge in den letzten Jahren, ist dies völlig normal. Aber es bringt gewisse Einschränkungen der persönlichen Freiheiten. Denken Sie zum Beispiel an die mögliche Kontrolle ihrer Telefongespräche.  

Beispiel 3: Sexuelle Orientierung. Das ist in der Schweiz nach wie vor tabu. Auch wenn sich in den letzten dreissig Jahren viel getan hat. Und schliesslich werden Sie sich mit anderen Themen wie dem bedingungslosen Grundeinkommen und der Zukunft der Mobilität beschäftigen. Eine breite öffentliche Debatte wurde zum Thema Grundeinkommen aufgrund einer Initiative schon geführt. Am 5. Juni 2016 haben 67,6 Prozent der Abstimmenden in der Schweiz die Initiative für ein bedingungsloses Grundeinkommen abgelehnt.
3. Le débat – c’est la démocratie !
Discuter, débattre, c’est la tâche principale de tout parlement. En Suisse encore plus qu’ailleurs. La discussion politique est dans nos gènes.
Cela prend parfois un peu plus de temps que dans un autre pays mais ensuite la solution est partagée par une large majorité de gens et devient moins contestable.
J’ai toujours été partisan de cette manière de faire et cela s’applique à l’ensemble des domaines de la politique y compris celui de la politique étrangère :  Aussenpolitik ist Innenpolitik !
C’est le slogan que j’ai repris pour qualifier ma manière de faire de de la politique au DFAE.
Meilleure exemple en la matière : le pacte sur la migration, un thème sensible. La Suisse a été très impliquée dans sa rédaction via son ambassadeur. C’est positif, il a fort bien fait son travail. Mais ce n’est qu’une première étape, la seconde consistant à débattre du résultat de ce travail, c’est-à-dire du pacte, au Conseil fédéral.
 
Le parlement s’est ensuite invité dans nos débats. C’est très bien ainsi ! Le CF a considéré que la Suisse pouvait adopter ce texte avec une série de précisions. Nous attendons désormais de connaître la position du Parlement avant d’arrêter notre position au Conseil fédéral. C’est la démocratie à la Suisse !
Ces prochains jours, vous allez à votre tour débattre de questions qui vous intéressent. Faites-le avec passion, en respectant l’avis des autres, personne n’a le monopole de la vérité !

Bonne session !


Adresse pour l'envoi de questions

Information DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: +41 58 462 31 53
E-Mail: info@eda.admin.ch
Twitter: @EDA_DFAE


Auteur

Département fédéral des affaires étrangères
https://www.eda.admin.ch/eda/fr/dfae.html

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-72877.html