Interdiction du marquage à chaud des chevaux et mulets de l'armée

Berne, 09.11.2018 - Le service vétérinaire de l'armée a décidé de bannir le marquage à chaud sur l'encolure de tous ses équidés (chevaux de selle, chevaux du train et mulets) dès le 1er janvier 2019.

Cette pratique reflète un comportement éthique qui n'est plus en phase avec l'évolution de la société. Des études démontrent que le marquage au fer chaud sur la peau génère de la douleur et un stress qui peuvent être mis en évidence en détectant des taux de cortisols élevés dans le sang.

L'armée procède en parallèle, et ceci depuis une dizaine d'année déjà, à l'implantation d'un transpondeur (aussi appelé puce électronique) qui garantit une bonne fiabilité et traçabilité, de sorte que l'identification individuelle des équidés de l'armée est garantie et suffisante.

Cette interdiction ne touche pas le marquage aux sabots qui lui est indolore et qui garde toute sa raison d'être et son importance.

En agissant de la sorte, l'armée fait preuve d'une attitude proactive et adopte un comportement responsable du point de vue de l'éthique.


Adresse pour l'envoi de questions

Daniel Reist
Porte-parole de l’armée
+41 58 464 48 08


Auteur

Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports
http://www.vbs.admin.ch

Groupement de la Défense
http://www.vtg.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-72873.html