L’Office fédéral de la santé publique baisse le prix de certains médicaments

Berne, 02.11.2018 - Dans le cadre du réexamen 2018, l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a baissé le prix de 288 préparations originales de 18,82 % en moyenne. Des économies de l’ordre de 100 millions de francs sont attendues à partir du 1er décembre 2018. De plus, au cours du premier semestre de cette année, le réexamen 2017 a été clôturé définitivement : les économies s’élèvent à 225 millions de francs.

Chaque année, l’OFSP analyse l’efficacité, l’adéquation et le caractère économique d’un tiers des médicaments de la liste des spécialités (LS). Le Conseil fédéral ayant décidé, en 2017, de modifier les modalités de ce réexamen, il a été possible de contrôler en 2018 déjà le deuxième tiers des médicaments. Des baisses de prix ont à nouveau été ordonnées cette année ; elles concernent 288 préparations originales sur les 543 examinées jusqu’alors (53 %). Pour les 255 restantes, aucune baisse n’est nécessaire, car elles restent économiques en comparaison avec les prix pratiqués à l’étranger et d’autres médicaments. Parallèlement, des génériques, des médicaments en co-marketing et des biosimilaires ont également été réexaminés ; dans 134 cas sur 237 (57 %), les prix seront également réduits. Certaines baisses, prévues pour 30 préparations originales, demeurent toutefois en suspens, les titulaires d’autorisation concernés ayant annoncé qu’ils déposeraient un recours.

L’examen de cette année est pour l’essentiel terminé. Pour plus de 90 % des médicaments à évaluer, l’OFSP a décidé s’ils remplissent encore les conditions d’admission et si des baisses de prix sont nécessaires. Comme annoncé, ces dernières seront mises en œuvre au 1er décembre 2018. Les médicaments restants pourront être contrôlés début 2019.

Économies supplémentaires pour l’année 2017
Le réexamen 2017 a, dans l’intervalle, été clôturé définitivement : les économies se sont élevées à 225 millions de francs, alors que l’estimation réalisée au printemps prévoyait 190 millions de francs. Les médicaments qui ont été contrôlés en 2017 génèrent un chiffre d’affaires important (p. ex., médicaments contre le cancer), raison pour laquelle les économies réalisées cette année-là sont plus importantes que celles enregistrées en 2018.

Répartition en groupes thérapeutiques
Tous les trois ans, l’OFSP réexamine les conditions d’admission et notamment les prix des médicaments figurant sur la LS, qui sont remboursés par l’assurance obligatoire des soins. L’OFSP les a répartis en trois unités de taille équivalente. Une unité contient plusieurs groupes thérapeutiques différents et près de 1000 médicaments au total. Pour des raisons d’égalité de traitement, l’analyse s'effectue simultanément sur les groupes thérapeutiques complets. Cette mesure garantit que des produits concurrents sont réexaminés la même année.

Réexamen en 2019
En 2019, l’OFSP contrôlera le dernier tiers des médicaments de la liste des spécialités, par exemple, ceux pour le cœur et le système cardio-vasculaire, la gynécologie et l’ophtalmologie. Les réductions de prix de la troisième partie du réexamen seront appliquées à partir du 1er décembre 2019.


Adresse pour l'envoi de questions

Office fédéral de la santé publique, Communication, tél. 031 322 95 05, media@bag.admin.ch



Auteur

Office fédéral de la santé publique
http://www.bag.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-72768.html