Égalité des sexes : visite en Suisse de la directrice exécutive d’ONU Femmes

Berne, 01.11.2018 - La directrice exécutive d’ONU Femmes, Phumzile Mlambo-Ngcuka, a effectué un séjour en Suisse du 29 octobre au 1er novembre 2018. Elle a eu des échanges avec des représentantes et des représentants de l’administration fédérale, du Parlement et de la société civile sur l’égalité aux niveaux national et international. Mme Mlambo-Ngcuka a en outre participé à une table ronde intitulée «Women’s Empowerment in the World of Work», co-organisée par le DFAE.

Il manque aujourd’hui 700 millions de femmes sur le marché du travail à l’échelle mondiale, les femmes sont trois fois plus nombreuses que les hommes à accomplir un travail non rémunéré et le salaire des femmes exerçant une activité professionnelle est inférieur de 23% à celui des hommes en moyenne mondiale. L’intégration économique des femmes offre un potentiel de croissance considérable de 26% du PIB mondial, ce qui peut contribuer de manière significative à la réduction de la pauvreté.  Aussi faut-il améliorer l’intégration économique des femmes. Tel est le message qui est ressorti d’une table ronde tenue à Berne sur le thème «Women’s Empowerment in the World of Work».

Lors de cette table ronde, organisée par le DFAE, le think tank foraus et une initiative entrepreneuriale lancée par l’ONU, Phumzile Mlambo-Ngcuka a souligné en particulier le rôle du secteur privé. «Le secteur privé peut avoir un impact immédiat sur la participation pleine et égale des femmes au marché du travail», a-t-elle relevé. «Il n’est pas nécessaire de briser des plafonds de verre si, tout simplement, les employeurs les enlèvent. Les entreprises peuvent prendre diverses mesures comme améliorer l’accès des femmes aux services financiers, assurer un salaire égal pour un travail de valeur égale et mettre en œuvre des politiques équitables de maintien dans la profession et de promotion, qui se révèlent finalement bénéfiques à l’ensemble de la société.» Thomas Gass, vice-directeur de la Direction du développement et de la coopération (DDC), a relevé l’importance pour la Suisse de la coopération engagée avec ONU Femmes. «Notre expérience montre que pour obtenir les meilleurs résultats, il faut prendre en compte les questions d’égalité dans chaque projet», a-t-il expliqué.  «ONU Femmes garantit que ce «contrôle de qualité» est également effectué au sein de l’ONU.»

À l’occasion de sa visite, Mme Mlambo-Ngcuka a également échangé avec des représentantes et des représentants du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), du Département fédéral de l’intérieur (DFI) et des membres du Parlement. Par ailleurs, elle a profité de sa visite pour rencontrer des membres de l’Alliance de sociétés féminines suisses, alliance F.

En 2010, la Suisse s’est largement engagée pour la création d’ONU Femmes et, jusqu’à ce jour, contribue notablement au succès de cette agence. Cet engagement favorise à long terme la stabilité des sociétés et la durabilité de la croissance. La Suisse étant un pays fortement intégré dans l’économie mondialisée, sa sécurité et sa prospérité dépendent précisément de cette stabilité. Elle s’est employée avec succès à ce que ses propres objectifs dans les domaines de l’égalité entre les hommes et les femmes ainsi que des droits des femmes et des filles soient également poursuivis par ONU Femmes. Ainsi, c’est notamment grâce à l’action d’ONU Femmes que des lois ont pu être adoptées ou modifiées dans plus de 60 pays pour renforcer les droits économiques de près de 1,6 milliard de femmes.

La Suisse reconnaît les droits des femmes et des filles, le rôle central des femmes dans la croissance économique, mais aussi le besoin de protéger les femmes et les filles contre les violences. En publiant la stratégie «Égalité des genres et droits des femmes» en 2017, le DFAE a inscrit cette importante thématique et son engagement de longue date dans la politique étrangère de la Suisse. À travers son engagement international, la Suisse poursuit trois objectifs essentiels : permettre aux femmes et aux filles de vivre à l’abri des violences, faire en sorte que les femmes puissent participer aux processus politiques sur un pied d’égalité avec les hommes et assurer aux femmes à l’échelle mondiale un revenu sûr, un travail digne et l’autonomie économique.


Adresse pour l'envoi de questions

Information DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: +41 58 462 31 53
E-Mail: info@eda.admin.ch
Twitter: @EDA_DFAE



Auteur

Département fédéral des affaires étrangères
http://www.eda.admin.ch/eda/fr/home/recent/media.html

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-72762.html