Étape d’aménagement ferroviaire 2035 : le Conseil fédéral veut injecter 11,9 milliards de francs dans les transports publics

Berne, 31.10.2018 - Le Conseil fédéral veut adapter l’offre ferroviaire à la demande croissante en instaurant des cadences supplémentaires à la demi-heure et au quart d’heure. Pour cela, il s’agit de renforcer l’infrastructure ferroviaire à hauteur de 11,9 milliards de francs d’ici 2035. Lors de sa séance du 31 octobre 2018, le Conseil fédéral a transmis le message correspondant au Parlement. Au vu des réactions lors de la consultation, des projets supplémentaires ont été intégrés au message, tels que l’équipement de technique ferroviaire du tunnel de base du Loetschberg ainsi que des mesures de revalorisation du nœud de St-Gall et des améliorations entre Bâle, le pied du Jura et Genève. La planification concernant la gare de passage de Lucerne et le Maillon central de Bâle continue à avancer.

Malgré les aménagements déjà en cours, un grand nombre de tronçons ferroviaires et de gares sont saturés ou atteindront leurs limites à moyen terme. Le Conseil fédéral propose donc au Parlement de consacrer environ 11,9 milliards de francs à l’amélioration de l’infrastructure ferroviaire dans le cadre de l’étape d’aménagement 2035 (EA 2035) afin de répondre à la demande en forte croissance. L’équipement de technique ferroviaire de la section excavée en gros œuvre du deuxième tube du tunnel de base du Loetschberg fait partie des projets supplémentaires intégrés au message. Cela permet d’améliorer l’offre pour le transport de voyageurs et d’augmenter les capacités pour les trains de marchandises dans le tunnel de base.

Étoffements de cadences à la demi-heure et au quart d’heure

Grâce à d’autres mesures supplémentaires, il sera possible d’instaurer une cadence au quart d’heure sur les tronçons Genève–La Plaine, Avry–Fribourg, Olten–Baden, Aarau–Zurich, Brugg–Zurich ainsi que Lucerne–Zoug–Zurich. Grâce aux gains de temps de parcours générés par le tunnel de Brütten, la Suisse orientale obtient une offre plus attrayante : St-Gall est revalorisé en nœud à part entière et Frauenfeld obtient une liaison supplémentaire et plus rapide vers Zurich. En outre, des trains directs entre Bâle, Delémont et Genève devraient être mis en place et l’offre à travers le Jura sera densifiée.

En raison des résultats de la consultation, le Conseil fédéral renonce à proposer un financement par des tiers s’agissant de la gare de passage de Lucerne et du Maillon central de Bâle. Les deux cantons concernés ont émis un avis défavorable en la matière. Le développement de ces projets peut tout de même se poursuivre en vue d’une concrétisation lors d’une prochaine étape d’aménagement. Le financement de ces travaux préparatoires est assuré.

L’EA 2035 renforce les capacités nationales du transport de voyageurs, ce qui permet de réduire les surcharges prévues et de proposer des offres plus attrayantes ainsi que de nouvelles cadences au quart d’heure et à la demi-heure. Sur l’axe Est-Ouest, cela concerne principalement l’Arc lémanique ainsi que les régions de Berne et de Zurich. Les aménagements sont prévus en particulier sur les sections Genève–Lausanne–Yverdon–Biel/Bienne et Soleure–Olten–Zurich–Winterthour. La ligne entre Neuchâtel et La-Chaux-de-Fonds sera modernisée. Cela permet de doubler l’offre avec deux liaisons rapides et deux liaisons régionales. D’autres améliorations de l’offre seront effectuées sur le pied du Jura, entre Bâle et le Plateau, dans la région de Glaris, en Suisse orientale et centrale, sur les liaisons entre Berne et Interlaken, entre Berne et Brigue, dans la région de Lugano ainsi que dans de nombreuses régions rurales et touristiques. Au niveau des gares, les engorgements les plus graves seront éliminés et leurs infrastructures seront adaptées conformément aux prescriptions de la loi sur l’égalité pour les handicapés, comme par ex. celles de Morges, de Bâle CFF, de Lenzburg et de Zurich Stadelhofen. Quinze nouveaux arrêts doivent également être réalisés.

Sillons supplémentaires pour le transport de marchandises

Il est possible d’augmenter l’attrait du transport des marchandises sur l’axe Est-Ouest ainsi que sur l’axe Nord-Sud grâce à des capacités supplémentaires et à des réductions de temps de parcours (réseau express pour le transport de marchandises). Les liaisons entre les grandes gares de triage de Lausanne et de Limmattal seront aménagées et accélérées. Il en va de même des liaisons entre ces gares de triage et l’Arc jurassien/la Suisse orientale. Les restrictions actuelles qui gênent fortement le transport de marchandises, aux heures de pointe du transport de voyageurs, peuvent être éliminées grâce à des sillons standard et express supplémentaires dans les régions du Plateau et de Zurich. Couplés à l’aménagement et à la meilleure desserte des installations de transbordement, ces investissements améliorent considérablement la compétitivité du fret ferroviaire.

Le financement de l’aménagement ferroviaire est assuré par le fonds d’infrastructure ferroviaire (FIF), qui a été adopté par le peuple et les cantons en 2014 avec le projet de financement et d’aménagement de l’infrastructure ferroviaire (FAIF). Le Parlement va probablement examiner l’EA 2035 en 2019. Dans l’esprit du principe de la planification roulante, décidé dans le cadre du projet FAIF, d’autres investissements seront examinés et présentés au Parlement lors d’une prochaine étape d’aménagement.

Le projet mis en consultation se déclinait en deux variantes, la seconde étant plus fournie que la première. Étant donné que tous les cantons et la plupart des partis se sont clairement prononcés en faveur de la seconde, il n’est pas donné suite à la variante qui proposait une étape d’aménagement de 7 milliards de francs d’ici 2030.


Adresse pour l'envoi de questions

Office fédéral des transports, informations, 058 462 36 43, presse@bav.admin.ch



Auteur

Conseil fédéral
https://www.admin.ch/gov/fr/accueil.html

Office fédéral des transports
https://www.bav.admin.ch/bav/fr/home.html

Secrétariat général DETEC
https://www.uvek.admin.ch/uvek/fr/home.html

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-72731.html