Le protocole sur le travail forcé entre en vigueur pour la Suisse

Berne, 28.09.2018 - Le protocole de l’Organisation internationale du travail (OIT) relatif à la convention sur le travail forcé entre en vigueur le 28 septembre 2018 pour la Suisse. Il renforce le cadre juridique international dans la lutte mondiale contre le travail forcé et la traite des êtres humains. Le SECO organise une manifestation thématique sur la question.

Le protocole adopté en 2014 par l’OIT contient des mesures contraignantes en vue de l’élimination du travail forcé sous toutes ses formes et, en particulier, pour lutter contre la traite des êtres humains à des fins d’exploitation par le travail. Il modernise la convention sur le travail forcé ou obligatoire entrée en vigueur en 1930 et ratifiée par la Suisse en 1940.

Les mesures comportent des engagements à la prévention et à la poursuite pénale de la traite des êtres humains, à la protection des victimes et à l’amélioration de la coopération nationale et internationale dans la lutte contre ce phénomène. D’après les estimations de l’OIT, 25 millions de personnes dans le monde sont aujourd’hui touchées par le travail forcé.

Le 15 novembre 2018, le Secrétariat d’État à l’économie (SECO) organisera un échange avec les partenaires sociaux suisses, à l’occasion de cette entrée en vigueur, et proposera aux représentants intéressés issus de l’économie privée, un atelier sur la traite des êtres humains et l’exploitation par le travail dans les chaînes de création de valeur mondialisées.


Adresse pour l'envoi de questions

Secrétariat d'Etat à l'économie SECO
Holzikofenweg 36
CH-3003 Berne
tél. +41 58 462 56 56
fax +41 58 462 56 00


Auteur

Secrétariat d'Etat à l'économie
http://www.seco.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-72327.html