Fusion entre le BLS et les RM : la Confédération et les cantons souhaitent exploiter les synergies de manière rapide et conséquente

Berne, 15.04.2005 - Les principaux propriétaires du Chemin de fer du Lötschberg (BLS) et des Transports régionaux du Mittelland (RM), à savoir les cantons de Berne, Lucerne, Soleure et la Confédération, ont décidé de fusionner les deux entreprises en une seule étape. Les synergies doivent pouvoir être exploitées rapidement et de manière conséquente. Quant à la nouvelle entreprise, elle deviendra un opérateur compétitif sur le futur marché du rail. Telle est la mesure décidée par les propriétaires à l'issue d'une discussion avec les conseils d'administration du BLS et des RM.

A l'avenir, les entreprises de toute l'Europe pourront répondre aux appels d'offres concernant l'exploitation des lignes de chemins de fer en Suisse. Dans la perspective de cette concurrence et au vu des efforts d'économie, la Confédération fait avancer, en accord avec les cantons, le processus de consolidation des chemins de fer à voie normale en trois grands acteurs compétitifs. Outre les CFF, il est prévu de créer une nouvelle entreprise en Suisse orientale avec le Chemin de fer du Sud-Est (SOB). Sur le Plateau, la fusion BLS-RM constituera le noyau d'une troisième entreprise de chemins de fer performante. 
Les travaux préparatoires ont commencé il y a deux ans. Au cours des premières étapes de ce processus, un certain nombre d'objections ont failli remettre en question le projet de fusion ainsi que ses répercussions. Pour cette raision, le Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC) a invité les conseils d'administration du BLS et des RM ainsi que les représentants compétents des cantons de Berne, Soleure et Lucerne à une discussion. A cette occasion, il a été admis que le processus engagé ne pouvait subir de plus amples retards et que le potentiel de synergies devait être exploité rapidement et de manière conséquente. Afin que des conditions-cadres claires soient disponibles pour les phases ultérieures du projet, les principaux actionnaires ont décidé de procéder à la fusion en une seule étape. De cette manière, les deux entreprises de transport auront la taille, les capacités et le savoir-faire nécessaires pour devenir concurrentielles. Les commanditaires partent du principe qu'à l'avenir les prestations proposées seront moins chères.
Démarches ultérieures
Les deux entreprises sont en train de clarifier certaines questions déterminantes en vue de la fusion. Il s'agit notamment de la prévoyance vieillesse qui est réglée différemment dans les deux entreprises (les RM ont leur propre caisse de pensions alors que le BLS est affilié à l'ASCOOP) et des activités de fret qui sont également différentes. Comme prévu, la fusion devra être décidée lors des assemblées générales des deux entreprises, au mois de juin 2006 avec effet rétroactif au 1er janvier 2006.



Auteur

Office fédéral des transports
https://www.bav.admin.ch/bav/fr/home.html

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-723.html