Nouveau réseau automatique de mesure de la radioactivité dans l’air en Suisse

Berne, 18.09.2018 - Le nouveau réseau automatique de surveillance de la radioactivité dans l’air exploité par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) est opérationnel. Il remplace l’ancien réseau, mis en service après l’accident de Tchernobyl, devenu obsolète. Ce réseau permet d’identifier et de quantifier les radionucléides présents dans l’air et de générer une alarme en cas de dépassement des seuils fixés.

Le réseau est constitué de 15 sondes de mesure, réparties sur l’ensemble du territoire. Les différentes régions géographiques de la Suisse sont couvertes, avec une densification du réseau dans les régions les plus peuplées, situées dans les zones qui pourraient être concernées en cas de relâchement de radioactivité dans l’air par une centrale nucléaire. 

Le remplacement de l’ancien réseau RADAIR par les nouvelles sondes de mesure du réseau URAnet aero a démarré en 2016 et s’est achevé début 2018. Après une phase de test, le réseau est pleinement opérationnel depuis cet été. L’amélioration de la surveillance est substantielle puisque les nouvelles sondes de mesure permettent d’identifier les radionucléides présents dans les aérosols, collectés en continu sur des filtres, et de déterminer leurs concentrations par mesure spectrométrique. 
Le nouveau réseau est capable de détecter des niveaux de radioactivité largement plus faibles que son prédécesseur. Une telle sensibilité rend désormais possible la détection de très faibles concentrations de radioactivité dans l’air, même si celles-ci ne représentent pas de danger pour la santé, et permet ainsi d’évaluer et de surveiller l’exposition de la population.

En 2013, le Conseil fédéral avait décidé que le réseau automatique de surveillance de la radioactivité dans l’environnement exploité par l’OFSP devait être rénové et étendu à la surveillance en continu des eaux de rivière. Le volet du réseau dédié à la surveillance des eaux de l’Aar et du Rhin (URAnet aqua), qui comprend 5 sondes aquatiques, est opérationnel depuis 2015. Avec la mise en service du volet dédié à la surveillance de l’air, la Suisse dispose maintenant d’un réseau de surveillance automatique de la radioactivité dans l’environnement adapté et performant.
Le coût total du réseau URAnet s’élève à 5.7 Mio de CHF pour l’ensemble de sa durée d’exploitation de 15 ans. La contribution principale au financement du réseau provient des exploitants des centrales nucléaires Suisses, la Confédération étant le second contributeur.


Adresse pour l'envoi de questions

Office fédéral de la santé publique, service de presse, tél. 058 462 95 05 ou media@bag.admin.ch



Auteur

Office fédéral de la santé publique
http://www.bag.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-72216.html