Session d’automne de l’Académie militaire (ACAMIL) à l’EPFZ

Berne, 08.09.2018 - Le samedi 8 septembre 2018, il y avait affluence dans l’auditorium maximum de l’EPF de Zurich quand le brigadier Peter C. Stocker, commandant de l’Académie militaire, a ouvert la traditionnelle session d’automne de l’institution. Cette année, le thème à l’ordre du jour était « Savoir décider dans des situations critiques ». Des conférenciers civils et militaires ont parlé de leurs expériences et des leçons qu’ils en ont tirées.

Après les paroles de bienvenue du Conseiller d’État et directeur de la sécurité du canton de Zurich, Mario Fehr, le Dr Hubert Annen, professeur de psychologie militaire et de pédagogie militaire à l’ACAMIL, a présenté la relation existant entre ses principaux domaines d’activité dans la recherche et l’enseignement et le thème de la présente session, « Savoir décider dans des situations critiques ». Ensuite, la parole a été donnée aux conférenciers invités ; Anne Hermann, professeur de psychologie économique à la FHNW, a apporté un éclairage scientifique à leurs rapports tirés de la pratique. 

Sascha Amhof, responsable de la formation des arbitres à l’Association suisse de football et ancien arbitre FIFA, a présenté dans un langage imagé les défis particuliers auxquels est confronté un arbitre de football. Il a clairement expliqué ce qu’un arbitre doit faire s’il entend conserver son autorité et le respect des joueurs même après avoir pris des décisions erronées.

Le Pr Thierry Carrel, directeur de la clinique universitaire de chirurgie cardiovasculaire à l’Hôpital de l’Île à Berne, a souligné l’importance de travailler au sein d’une équipe bien rôdée, dans laquelle tous les membres expriment leur opinion, et cela indépendamment de leur place dans la hiérarchie.  

Le général de brigade allemand André Bodemann et le lieutenant-général lib hollandais Mart de Kruif ont parlé de leurs expériences au cours de leur engagement en Afghanistan. À l’aide d’exemples édifiants, ils ont montré ce que signifie le fait de prendre des décisions importantes sous la pression du temps et en se fondant sur des informations peu nombreuses et douteuses.  

Au terme de la session, le divisionnaire Daniel Keller, commandant de la Formation supérieure des cadres de l’armée (FSCA) et chef d’état-major de l’instruction opérative (CEMIO) s’est exprimé sur les enseignements et les conséquences à tirer de ces exposés pour l’instruction et la conduite dans l’Armée suisse. Les processus systématiques de prise de décision font l’objet d’un entraînement régulier dans les stages de formation de la FSCA. La réflexion sur les processus psychologiques devrait toutefois être davantage intégrée aux débriefings. Les jeunes cadres pourraient ainsi acquérir, dans les cours militaires, des bases solides leur facilitant ensuite la prise de décision au cours de leur carrière civile.


Adresse pour l'envoi de questions

Michelle Steinemann
Cheffe Communication et marketing FSCA
058 483 84 23
michelle.steinemann@vtg.admin.ch



Auteur

Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports
http://www.vbs.admin.ch

Groupement de la Défense
http://www.vtg.admin.ch

Commandement de l'Instruction
http://www.he.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-72070.html