Près de 148 millions de francs pour l’environnement mondial

Berne, 05.09.2018 - La Suisse devrait consacrer 147,83 millions de francs pour soutenir l’environnement mondial de 2019 à 2022, selon le message approuvé par le Conseil fédéral le 5 septembre 2018. La majeure partie est destinée au Fonds pour l’environnement mondial (FEM), un instrument central pour le financement de la mise en œuvre des conventions et des protocoles sur l‘environnement.

Le crédit-cadre de 147,83 millions de francs pour les quatre prochaines années (2019 à 2022) doit permettre à la Suisse de remplir ses engagements au niveau international et de renouveler ses contributions à quatre fonds. Le montant du crédit-cadre est identique à celui de la période précédente (2015-2018).

118,34 millions de francs iront au Fonds pour l'environnement mondial (FEM). Depuis 1991, le FEM – un partenariat entre 183 pays, organisations internationales, secteur privé et société civile – a versé aux pays en développement 16,2 milliards de dollars US pour la protection du climat, de la biodiversité, des eaux internationales, pour la préservation des sols et pour la gestion des produits chimiques et des déchets. Ces investissements ont généré des cofinancements d’environ 100 milliards de dollars. En tant que principal bailleur de fonds, le FEM a permis la mise sous protection de 3300 aires naturelles représentant plus de 8,6 millions de kilomètres carrés. Grâce à son appui, 940 projets de réduction des émissions de gaz à effet de serre ont été réalisés qui permettent d’éviter l’émission de 8,4 milliards de tonnes d’équivalents CO2.  

Le Fonds multilatéral pour l'ozone, créé pour encourager la mise en œuvre du Protocole de Montréal sur les substances appauvrissant la couche d’ozone, devrait être doté de 13,54 millions de francs. Depuis 1991, ce fonds a alloué 3,6 milliards de dollars et a contribué à réduire d’environ 90% les substances dangereuses pour la couche d’ozone utilisées dans les pays en développement notamment pour la réfrigération ou l’air conditionné. 

Finalement, 13,15 millions de francs sont prévus pour deux fonds spéciaux pour le climat, créés dans le cadre de la Convention des Nations Unies sur les changements climatiques. Le Fonds pour les pays les moins avancés se concentre sur les besoins spécifiques des pays les moins développés particulièrement affectés par les changements climatiques. Le Fonds spécial pour les changements climatiques fournit aux pays en développement des moyens supplémentaires pour mettre en place des mesures de protection du climat (réduction des émissions, adaptation et transfert de technologies).

Le crédit-cadre est soumis à l'approbation du Parlement qui devrait se prononcer à ce sujet en 2018 encore. Suivant les règles définies en la matière par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), les contributions de la Suisse sont comptabilisées dans l'aide publique au développement. Un crédit de mise en œuvre de 2,8 millions de francs est octroyé à l'administration pour assurer le suivi du financement suisse.


Adresse pour l'envoi de questions

M. Stefan Schwager, responsable du secteur Financement dans le domaine de l’environnement, OFEV, 058 462 69 56 ou +41 79 828 46 05



Auteur

Conseil fédéral
https://www.admin.ch/gov/fr/accueil.html

Secrétariat général DETEC
https://www.uvek.admin.ch/uvek/fr/home.html

Office fédéral de l'environnement OFEV
http://www.bafu.admin.ch/fr

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-72030.html