Constitution du groupe de travail Mitholz et progression des travaux d’évacuation de la Pharmacie de l’armée

Berne, 16.08.2018 - Le 15 août 2018, le groupe de travail mandaté par le Conseil fédéral pour examiner les questions relatives à l’ancien dépôt de munitions de Mitholz s’est réuni pour la première fois sous la direction de Brigitte Rindlisbacher et a entamé des démarches. L’évacuation du dépôt de la Pharmacie de l’armée touche à sa fin.

Un groupe d’experts internes et externes a conclu dans un rapport intermédiaire à la nécessité de réévaluer à la hausse les risques liés à l’ancien dépôt de munitions de Mitholz, sans que des mesures immédiates pour protéger la population ne s’imposent selon lui. Fort de ces recommandations, le Conseil fédéral a décidé fin juin 2018 d’informer le public et d’instituer un groupe de travail.

Première séance du groupe de travail

Le chef du DDPS, le conseiller fédéral Guy Parmelin, a confié début juillet 2018 la direction de ce groupe de travail à Brigitte Rindlisbacher, ancienne secrétaire générale du DDPS. Le groupe de travail Mitholz se compose de représentants des autorités et services directement concernés : les communes de Kandergrund et de Kandersteg, les services de la protection de la population et de la sécurité de l’environnement ainsi que la préfecture de Frutigen et Bas-Simmental du canton de Berne, la division Prévention des dangers de l’Office fédéral de l’environnement, l’Office fédéral des routes, la section Environnement de l’Office fédéral des transports, l’Administration fédérale des finances, BLS Netz AG et enfin le DDPS, avec des représentants du Secrétariat général, de l’armée, de l’Office fédéral de l’armement armasuisse et de l’Office fédéral de la protection de la population.

Le 15 août 2018, le groupe de travail s’est réuni pour une première séance après accords bilatéraux. Il a notamment défini les sujets qui seront traités dans les mois à venir par différents sous-groupes, qui seront composés en fonction. Dans un premier temps, il s’agira d’examiner au plus vite quelles mesures de surveillance supplémentaires sont nécessaires. Le groupe de travail étudiera également la réduction du risque, l’organisation d’urgence et les aspects juridiques, et procédera à des enquêtes techniques. La prochaine réunion en plénum est fixée à début octobre.

D’ici fin septembre, les experts devront soumettre pour information leur rapport complet sur l’évaluation des risques au Conseil fédéral qui le transmettra ensuite pour évaluation à l’Office fédéral de l’environnement.

La réserve de la Pharmacie de l’armée évacuée

Dans leur rapport intermédiaire, les experts avaient notamment recommandé de fermer le cantonnement de la troupe et une réserve de la Pharmacie de l’armée, qui se trouvent tous deux à proximité immédiate des restes de munitions. À la demande du conseiller fédéral Guy Parmelin, ces recommandations ont déjà été largement appliquées. Le cantonnement est fermé et la réserve de la Pharmacie de l’armée a été presque entièrement vidée.

Contacts avec les autorités locales et information de la population

Le DDPS reste en contact étroit avec les autorités locales afin de les informer au fur et à mesure des derniers développements. Il a conjointement été décidé que des représentants du DDPS se rendront périodiquement sur place afin de répondre personnellement aux questions de la population. La première rencontre aura lieu le 30 août 2018 à Kandergrund. Il a été en outre décidé de supprimer la hotline. Le public peut désormais adresser ses questions au 058 464 50 58 (DDPS).


Adresse pour l'envoi de questions

Renato Kalbermatten
Chef de l’information DDPS
+41 58 464 88 75



Auteur

Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports
http://www.vbs.admin.ch

Groupement de la Défense
http://www.vtg.admin.ch

Office fédéral de la protection de la population
http://www.bevoelkerungsschutz.admin.ch/

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-71846.html