Camp AULA à S-chanf : formation sanitaire et vie de camp

Berne, 18.07.2018 - Le camp de formation et de vacances AULA débutera le 21 juillet 2018 dans le village engadinois de S-chanf pour plus de 215 jeunes âgés de 13 à 22 ans. Ils s’y familiariseront avec le travail sanitaire et celui d’autres organisations d’intervention d’urgence. Ce camp est comptabilisé comme instruction prémilitaire pour les futurs soldats sanitaires et de sauvetage ainsi que pour les futurs membres du Service de la Croix-Rouge. L’armée fournit un soutien pour la logistique.

Plus de 215 jeunes recevront une formation aux premiers secours dans le cadre de la semaine de camp organisée avec l’aide de quelque 80 volontaires issus de la Société suisse des troupes sanitaires (SSTS), de la Croix-Rouge suisse et de l’armée. Hébergés dans des baraquements à S-chanf, les participants montent chaque année d’un niveau de formation, sur les cinq que propose le camp, ce qui leur permet d’aborder des sujets toujours plus complexes, y compris l’organisation sur un lieu de sinistre et la conduite d’un groupe. Pour cette 35e édition du camp AULA, l’offre s’étoffe d’un cours supplémentaire dans lequel les jeunes recevront des informations sur les tâches d’instruction et de conduite de l’Armée suisse. Au camp de formation, les jeunes apprennent non seulement des choses qui leur seront utiles tout au long de leur vie, mais obtiennent aussi des certificats reconnus sur le plan civil, qui leur permettent par exemple d’être dispensés du cours de sauveteurs normalement obligatoire pour le permis de conduire. Ils facilitent également l’accès à une école de recrues dans le domaine sanitaire ou à des études de médecine.

Un programme varié

Au camp AULA, les jeunes adultes apprennent à adopter le bon comportement en cas d’urgence médicale. En plus de recevoir des formations, ils participent à des excursions au poste de police local, à des courses d’orientation dans le village et à des exercices dans le terrain, de jour comme de nuit. La particularité principale du camp de la SSTS est de permettre aux jeunes de vivre au quotidien avec des structures militaires. Des représentants des pompiers, de la police, de la police militaire, des Forces aériennes et de la Croix-Rouge suisse dispensent également plusieurs cours lors de la formation. Ainsi, les jeunes bénéficient d’un aperçu des missions de ces organisations.

L’armée met à disposition les tentes utilisées pour certains cours et la majeure partie du matériel sanitaire destiné à l’instruction. En outre, dans le cadre des prestations d’appui au profit d’organisations civiles, l’armée affecte des militaires pour aider dans différents domaines. Les Forces aériennes mettent notamment un Super Puma à disposition pour un exercice d’évacuation destiné au quatrième niveau de formation.


Adresse pour l'envoi de questions

Daniel Reist
Porte-parole de l'armée
058 464 48 08



Auteur

Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports
http://www.vbs.admin.ch

Groupement de la Défense
http://www.vtg.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-71648.html