Le Conseil fédéral nomme Martina Hirayama à la tête du SEFRI

Berne, 04.07.2018 - Le 4 juillet 2018, sur proposition du Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche (DEFR), le Conseil fédéral a nommé Martina Hirayama à la tête du Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI). La nouvelle secrétaire d’État prendra, le 1er janvier 2019, la succession de Mauro Dell’Ambrogio, qui aura atteint l’âge réglementaire de la retraite à la fin de novembre 2018.

Martina Hirayama préside le Conseil de l’Institut fédéral de métrologie (METAS) depuis 2012. Elle est également vice-présidente du conseil d’administration d’Innosuisse, l’agence pour l’encouragement de l’innovation (la Commission pour la technologie et l’innovation jusqu’à fin 2017), depuis 2011 et membre du Conseil de fondation du Fonds national suisse (FNS) depuis 2016. Martina Hirayama est aussi, depuis 2011, directrice de la School of Engineering de la ZHAW, l’université des sciences appliquées de Zurich, et membre de la direction de celle-ci, qui comprend treize centres et instituts, neuf filières d’études et 620 collaborateurs, et y dirige en outre le département international depuis 2014.

Martina Hirayama a suivi des études de chimie à l’Université de Fribourg, à l’École polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) et à l’Imperial College London, sanctionnées par un titre de docteur en sciences techniques de l’EPFZ, puis des études postgrades en gestion d’entreprise à l’EPFZ. Sa thèse terminée, elle a pris la tête d’un groupe auprès de l’Institut des polymères de l’EPFZ à partir de 1995. Pendant ce temps, Martina Hirayama a également cofondé une start-up dans les nouvelles technologies des revêtements, qu’elle a dirigée jusqu’en 2008. En 2003, elle a été enseignante en chimie industrielle auprès de la Haute école spécialisée zurichoise (ZFH) à Winterthour, où elle a développé et dirigé le département des matériaux polymères et obtenu le titre de professeur ZFH. Entre 2007 et 2010, elle a développé l’Institute of Materials and Process Engineering. Martina Hirayama possède les nationalités suisse et allemande.

De par sa riche et vaste expérience dans la recherche, l’enseignement, l’entreprise, le management et l’administration, Martina Hirayama possède le profil idéal pour diriger le SEFRI. Elle fait montre d’un bagage impressionnant à l’interface entre la science et l’entreprise. Le choix du Conseil fédéral s’est porté sur une personnalité dotée d’un fort esprit d’initiative et d’une grande capacité créatrice, qui possède un large réseau dans les domaines de la formation, de la recherche et de l’innovation ainsi que dans les mondes politique et économique et au sein de l’administration.

Martina Hirayama satisfait ainsi parfaitement aux hautes exigences attachées à la fonction de directrice du SEFRI. En cette période charnière, le secrétariat d’État assume un rôle clé pour accompagner l’excellent système FRI suisse dans le virage numérique. En collaboration avec la Confédération, les cantons, les organisations du monde du travail et d’autres acteurs, l’objectif est de consolider les deux piliers que sont les formations professionnelle et académique et de maintenir la Suisse à la pointe mondiale de la recherche et de l’innovation.

Ce poste de secrétaire d’État a été mis au concours durant un mois. La procédure de sélection a été menée par une commission dirigée par Stefan Brupbacher, secrétaire général du DEFR. Les 48 candidatures déposées étaient issues de toutes les régions linguistiques de Suisse et comprenaient dix femmes. La commission de sélection a mené une procédure à plusieurs niveaux, incluant une évaluation externe, et a recommandé un choix de candidats au conseiller fédéral Johann N. Schneider-Ammann. Après s’être entretenu avec ces candidats, le chef du DEFR a proposé au Conseil fédéral de nommer Martina Hirayama.

Le Conseil fédéral remercie d’ores et déjà Mauro Dell’Ambrogio, secrétaire d’État en exercice, pour ses grands mérites et son investissement dans le développement du système FRI. C’est avec engagement et maestria qu’il a présidé aux destinées de l’ancien Secrétariat d’État à la formation et à la recherche (SER), puis du SEFRI après la fusion du SER avec l’Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie (OFFT).


Adresse pour l'envoi de questions

Noé Blancpain,
chef du Service de la communication du DEFR,
058 462 20 07,
noe.blancpain@gs-wbf.admin.ch



Auteur

Conseil fédéral
https://www.admin.ch/gov/fr/accueil.html

Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche
http://www.wbf.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-71466.html