Les cours d’informatique seront obligatoires au gymnase

Berne, 27.06.2018 - Le 1er août prochain entreront en vigueur la modification du règlement de reconnaissance de la maturité (RRM) de la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l’instruction publique (CDIP) et la modification de même teneur de l’ordonnance du Conseil fédéral sur la reconnaissance des certificats de maturité gymnasiale (ORM). Cette révision partielle propose d’introduire l’informatique en tant que discipline obligatoire dans le cursus gymnasial d’ici à 2022-2023. Ce cours visera à transmettre aux élèves les bases et les concepts des technologies de l’information et de la communication (TIC).

Les TIC prennent de plus en plus d’importance dans la société actuelle. La Confédération et la CDIP se sont prononcées en faveur de l’introduction d’un enseignement obligatoire de l’informatique au gymnase dans le but de renforcer les branches MINT et l’aptitude des élèves aux études supérieures. Le 21 juin 2018, l’assemblée plénière de la CDIP a adopté la révision du RRM. Le Conseil fédéral, quant à lui, a décidé de la modification de l’ORM le 27 juin 2018. La révision du règlement s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’action « Numérisation pour le domaine FRI durant les années 2019 et 2020 » et des objectifs fixés par la CDIP le 21 juin 2018 en matière de numérisation.

Cette révision entreprise par la Confédération et les cantons comprend les points suivants:

  • l’informatique fait partie des disciplines obligatoires du catalogue, tout comme l’économie et le droit;
  • elle figure dans le domaine d’études « mathématiques et sciences expérimentales », désormais appelé « mathématiques, informatique et sciences expérimentales (biologie, chimie et physique) »;
  • la part de ce domaine d’études augmentera de 25-35 % à 27-37 %; les pourcentages se rapportent au total d’heures de cours.

Le changement de nom du domaine d’études et l’augmentation du pourcentage des heures de cours ont été généralement bien accueillis lors de la procédure d’audition menée au printemps dernier. La question de savoir si tous les élèves doivent suivre une formation de base en informatique n’a plus été débattue, car elle avait déjà fait l’objet en 2017 d’une procédure d’audition concernant le nouveau plan d’études cadre pour l’informatique, organisée par la CDIP avec l’accord du DEFR.

Les textes juridiques révisés entreront en vigueur le 1er août 2018 et seront accompagnés d’un délai transitoire de quatre ans. L’enseignement de l’informatique sera ainsi obligatoire au plus tard à partir de l’année scolaire 2022-2023; il pourra toutefois être mis en œuvre plus tôt par les cantons.

L’enseignement de l’informatique s’appuie sur le nouveau plan d’études cadre pour l’informatique de la CDIP, qui entrera en vigueur en même temps que la révision du RRM et la modification de l’ORM et qui remplacera le plan d’études cadre de 2008 concernant l’informatique comme option complémentaire. Les plans d’études cadre servent de base aux cantons pour l’élaboration de leurs propres plans d’études. La CDIP a approuvé le nouveau plan d’études cadre pour l’informatique le 27 octobre 2017. Selon ce document, les élèves doivent acquérir une vaste formation de base en informatique, qui comprend les éléments suivants: une introduction aux concepts théoriques et pratiques (rudiments de langages de programmation, principaux aspects techniques des réseaux informatiques, aspects de la communication numérique liés à la sécurité) et l’acquisition d’une bonne compréhension des implications de la société de l’information. Aucune dotation horaire n’est spécifiée pour la branche, mais les périodes d’enseignement doivent permettre d’atteindre les objectifs définis dans le plan d’études cadre. La CDIP soutiendra les cantons lors de la mise en œuvre.

Contexte

Les TIC et leur utilisation ont été intégrées dans le cursus gymnasial il y a maintenant plusieurs années. Par ailleurs, l’informatique existe en tant qu’option complémentaire depuis 2007 ; les élèves intéressés peuvent donc opter pour cette discipline si leur école la propose.


Adresse pour l'envoi de questions

Johannes Mure, chef de l’unité Pilotage et recherche en matière de formation, Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation SEFRI,
tél. 058 464 64 04, johannes.mure@sbfi.admin.ch

Service de presse du Secrétariat général de la CDIP,
tél. 031 309 51 11, presse@edk.ch



Auteur

Conseil fédéral
https://www.admin.ch/gov/fr/accueil.html

Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche
http://www.wbf.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-71332.html