Lex Koller : le Conseil fédéral renonce, après la consultation, à une révision

Berne, 20.06.2018 - Le Conseil fédéral renonce à une révision de la loi sur l’acquisition d’immeubles par des personnes à l’étranger ("lex Koller"). Il a pris cette décision lors de sa séance du 20 juin 2018. Il tire ainsi les conséquences de la consultation, dont les participants ont très majoritairement rejeté la révision envisagée.

La majorité des organisations intéressées, des partis et des cantons rejettent les modifications, notamment les extensions du régime d'autorisation concernant l'achat d'immeubles servant d'établissement stable et de parts de sociétés d'immeubles d'habitation, que le Conseil fédéral avait proposées à la discussion. Les participants à la consultation considèrent qu'une révision de la loi n'est pas nécessaire, et le Conseil fédéral y renonce donc.

La lex Koller, entrée en vigueur en 1985, limite l'acquisition d'immeubles par des personnes à l'étranger. En présentant son projet de révision, le Conseil fédéral visait notamment à mettre en œuvre le postulat 11.3200 Hodgers et à adapter la loi aux circonstances actuelles, afin de combler quelques lacunes, d'améliorer l'exécution et de réduire la charge des autorités.

La possibilité d'introduire des contrôles concernant l'acquisition de participations dans des entreprises suisses par des personnes à l'étranger sera examinée dans le cadre de deux postulats (18.3233 Stöckli et 18.3376 Bischof).


Adresse pour l'envoi de questions

Rahel Müller, Office fédéral de la justice, T +41 58 465 00 79



Auteur

Conseil fédéral
https://www.admin.ch/gov/fr/accueil.html

Département fédéral de justice et police
http://www.ejpd.admin.ch

Office fédéral de la justice
http://www.bj.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-71200.html